Articles du mot-clé : lycanthpopie

Fabre. MONOMANIE DÉMONIAQUE (DÉMONOMANIE). Extrait de la « Bibliothèque du Médecin-Praticien, (Paris), tome neuvième, Maladies de l’encéphale, maladies mentales, maladies nerveuses, 1849, pp. 526-528.

Fabre. MONOMANIE DÉMONIAQUE (DÉMONOMANIE). Extrait de la « Bibliothèque du Médecin-Praticien ou résumé général de tous les ouvrages de clinique médicale et chirurgicale, de toutes les monographies, de tous les mémoires de médecine et de chirurgie pratiques, anciens et modernes, publiés en France et à l’étranger par une société de médecins sous a direction du docteur Fabre… », (Paris), tome neuvième, Maladies de l’encéphale, maladies mentales, maladies nerveuses, 1849, pp. 526-528.   Antoine François Hippolyte Fabre (1797-1854). Médecin et chroniqueur médical dans la Gazette des Hôpitaux civils et militaires. Les [p.] renvoient aux numéros de la pagination originale de l’article. – Les notes de bas de page ont été reportées enfin d’article. – Les  images ont été rajoutées par nos soins. – Nouvelle En lire plus

James. LYCANTHROPIA. Extrait du « Dictionnaire universel de Médecine. (Paris), tome quatrième, 1747, colonne 1058.

James. LYCANTHROPIA. Extrait du « Dictionnaire universel de Médecine…, traduit de l’anglos de M. James, par Mre Diderot, Eidous & Toussaint. Revu, corrigé & augmenté par M. Julien Busson, Docter-Régent de la Faculté de Médecine de Paris », (Paris), tome quatrième, 1747, colonne 1058.   Robert James (1703-1776). Médecin anglais surtout connu comme l’inventeur de la poudre diaphorétique à laquelle il donna son nom. [colonne 1058] LYCANTHROPIA, de λύϰς loup, άνθρωπς, homme ; lycanthropie ; espèce de délire mélancolique dont Oribase donne la description suivante. Les malades sortent de leurs maisons pendant la nuit, imitent les loups en toutes choses, & rodent aux environs des tombeaux jusqu’au retour du jour. ( Actuarius ajoute, qu’ils retournent pour lors chez eux, & reprennent leur bon sens.) On En lire plus

Pierquin. Réflexions sur les transformations Magiques. Vingt-troisième dissertation. Extrait des « Œuvres physiques et géographiques », (Paris), 1744, pp. 387-392.

Pierquin. Réflexions sur les transformations Magiques. Vingt-troisième dissertation. Extrait des « Œuvres physiques et géographiques », (Paris), 1744, pp. 387-392.   Jean Pierquin (1676-1742). Bachelier en Théologie, il fut ordonné prêtre en 1701. Il avait une bonne connaissance de la médecine et d’autres sciences dont l’étude le passionnait. Quelques publications : — Dissertation physico-théologique touchant la conception de Jésus-Christ dans le sein de la Vierge Marie, Amsterdam, 1742 — Œuvres physiques et géographiques, Paris, 1744 (recueil de ses articles parus dans le Journal de Verdun). — Sur le retour des Âmes, & de la manière dont les Morts peuvent s’apparoître aux Vivans. Vingtième dissertation. Extrait des « Œuvres physiques et géographiques », (Paris), 1744, pp. 363-372. [en ligne sur notre site] — Vie de Saint-Juvin, ermite et confesseur, En lire plus