Résultats de votre recherche :

Arthur Schopenhauer. Essai sur l’apparition des esprits et ce qui s’y rattache. Extrait des « Mémoires sur les sciences occultes ». 1912, pp. 113-292.

Arthur Schopenhauer. Essai sur l’apparition des esprits et ce qui s’y rattache. Extrait des « Mémoires sur les sciences occultes ». 1912, pp. 113-292.   Arthur Schopenhauer (1788-1860). Philosophe, figure du pessimisme et du romantisme allemand, Arthur Schopenhauer est surtout connu pour son ouvrage principal, le Monde comme volonté et représentation. La notion de volonté, ou de vouloir-vivre, occupe dans sa pensée une place fondamentale : il s’agit du fond de l’être, ce qui constitue toute chose, idée qui exercera une influence profonde sur Nietzsche. La contemplation esthétique, acquiert, de ce point de vue, une nouvelle signification. Quelques publications : — De la quadruple racine du principe de raison suffisante (Über die vierfache Wurzel des Satzes vom zureichenden Grunde), 1813, seconde édition (trad. En lire plus

Michel de Certeau. L’Institution du croire. Note de travail. Extrait de « Recherches de science religieuse – Le Magistère », (Paris), tome 71, n° 1, janvier-mars, 1983, pp. 61-80.

Michel de Certeau. L’Institution du croire. Note de travail. Extrait de « Recherches de science religieuse – Le Magistère », (Paris), tome 71, n° 1, janvier-mars, 1983, pp. 61-80.   Michel de Certeau (1925-1986). Prêtre jésuite français, philosophe, théologien et historien. Nous ne présenterons pas Michel de Certeau, de nombreuses biographies lui ayant été consacrées. Nous rappellerons juste qu’il fut co-fondateur de l’École freudien, autour de Jacques Lacan. Quelques repères dans es publication : — La Correspondance de Jean-Joseph Surin, texte établi et présenté par Michel de Certeau, préface de Julien Green, Paris, Desclée de Brouwer, 1966, 1827 p. — La Possession de Loudun: textes choisis et présentés par M. de Certeau, Paris, Julliard, 1978. — La Fable mystique : XVIe et xviie siècle, Paris, En lire plus

L… s [Lanjuinais le comte de]. Démon, démons. Extrait de « Encyclopédie moderne, ou Dictionnaire abrégé des sciences, des lettres et des arts avec l’indication des ouvrages ou les divers sujets sont développée et approfondis, par M. Courtin, … et par une Société de gens de lettres », (Paris), tome neuvième, 1826, pp. 461-462.

L… s [Lanjuinais le comte de]. Démon, démons. Extrait de « Encyclopédie moderne, ou Dictionnaire abrégé des sciences, des lettres et des arts avec l’indication des ouvrages ou les divers sujets sont développée et approfondis, par M. Courtin, … et par une Société de gens de lettres », (Paris), tome neuvième, 1826, pp. 461-462.   Jean-Denis Languinais (1753-1827). Juriste et homme politique, il fit ses études à Rennes et devint docteur en droit de cette université en 1772. [p. 461] DÉMON, DÉMONS. (Doctrine chrétienne.) Ces mots viennent du grec et du latin , et signifient dans le sens littéral esprits lumineux. Ils sont toujours pris en mauvaise part dans le langage des Écritures et de la tradition. Ils servent à désigner les purs En lire plus