Articles du mot-clé : miracle

Maurice Courtois-Suffit. Les temples d’Esculape. La médecine religieuse dans la Grèce ancienne. Extrait de la revue « Archives générales de médecine », (Paris), série 7, n° 28, novembre 1891, pp. 576-603.

Maurice Courtois-Suffit. Les temples d’Esculape. La médecine religieuse dans la Grèce ancienne. Extrait de la revue « Archives générales de médecine », (Paris), série 7, n° 28, novembre 1891, pp. 576-603.   Maurice Courtois-Suffit (1861-1947). Docteur en médecine, médecin des hôpitaux. Quelques publications : — Hygiène industrielle. Paris : J.-B. Baillière et fils , 1908. — La cocaïne, tude d’hygiène sociale et de médecine légale. Paris : Masson , 1918. [p. 57] LES TEMPLES D’ESCULAPE LA MÉDECINE RELIGIEUSE DANS LA GRÈCE ANCIENNE Par le Dr MAURICE COURTOlS-SUFFIT, Ancien interne des hôpitaux. Biibliographie DIEHL. —Excursions archéologiques en Grèce, 1890. P. GIRARD —Asclepeion d’Athènes, Paris, 1881. VERCOUSTRE. —Médecine sacerdotale dans l’antiquité. Revue Arch., 1885. [en ligne sur notre site] A. GAUTHIER. —Recherches historiques sur l’exercice de En lire plus

Michel Collée. Les convulsionnaires chez Carré de Montgeron. Album n°1. Les planches.

Michel Collée. Les convulsionnaires chez Louis-Basile Carré de Montgeron. Album n°1. Les planches. Les éditions originales sont de 1737, 1741 et 1747. Louis-asile Carré de Montgeron (1686-1754). Magistrat et écrivain, il fut un ardent défenseur du Jansénisme et des Convulsionnaires qui  firent florès sans la houlette du diacre Pâris. — La Vérité des Miracles opérés par l’intercession de M. de Paris, démontrée contre M. l’Archevêque de Sens. Ouvrage dédié au Roy. Utrecht, Chez les Libraires de la Compagnie, 1737. 1 vol. in-4°, 4 ffnch., XXVIII p., 32 p., 4 p., 63 p., 79 p., 52 p., 74 p., 56 p., 44 p., 52 p., 32 p., 28 p., XXVIII p., XXXVIII p. — La Vérité des Miracles opérés par l’intercession de M. En lire plus

L’hystérie de Bernadette, de Lourdes. Par Hippolyte Rouby. 1905.

Hippolyte Rouby. L’hystérie de Bernadette, de Lourdes. Article parut dans la « Revue de l’Hypnotisme et de psychologie physiologique. », (Paris), 1905-1906, vingtième année, 1905, pp. 11-17, 46-53, 78-83, 108-115, 142-146. Hippolyte Rouby est né le 29 mai 1860 et décédé le 21 décembre 1920. Il est plus connu pour ses activités politique. Républicain de gauche, il dut lmaire de sa commune natale, Lapleau, puis conseiller général de ce canton lorsqu’il se présenta à la députation. Il fut donc député de de la Corrèze de 1902 à 1907 et sénateur de la Corrèze de 1907 à 1920. Nous ne lui connaissons qu’une autre publication : L’Hystérie de Sainte Thérèse. Paris, Aux bureaux du Progrès Médical et Félix Alcan, 1902. 1 vol. in-8°, 42 p., En lire plus