Articles du mot-clé : folie

Gilbert Ballet. Rapports de l’hystérie et de la folie. Extrait « Des procès-verbaux, mémoires et discussions  du Congrès des Médecins Aliénistes et Neurologistes de France et des Pays de langue française, Cinquième session, Clermont-Ferrand du 6 août au 11 août 1894 »n (Paris), G. Masson, 1895, pp. 17-77.

Gilbert Ballet. Rapports de l’hystérie et de la folie. Extrait « Des procès-verbaux, mémoires et discussions  du Congrès des Médecins Aliénistes et Neurologistes de France et des Pays de langue française, Cinquième session, Clermont-Ferrand du 6 août au 11 août 1894 » (Paris), G. Masson, 1895, pp. 17-77. Outre l’intérêt épistémologique de cette communication, c’ est certainement la seconde, après de celle de Pierre Janet, en français, à citer les travaux de Breuer et Freud. Gilbert-Louis-Simon Ballet (1853-1916). Né à Ambazas, en Haute-Vienne, son père était lui-même médecin. Elève de Jean-Martin Charcot, influencé par Théodule Ribot, il s’intéresse très tôt aux phénomènes du langage, en particulier de l’aphasie, qu’il ramène dans le champ d’investigation de la médecine, alors qu’ils se trouvent le En lire plus

Aumont. Délire. Extrait de « L’Encyclopédie », (Paris), tome 4, 1751, pp. 785-788.

Aumont. Délire. Extrait de « L’Encyclopédie », (Paris), tome 4, 1751, pp. 785-788.   Arnolph d’Aumont (1721-1800). Médecin et professeur, auteur de plus de 200 articles parus dans l’Encyclopédie. Les  images ont été rajoutées par nos soins. – Nouvelle transcription de l’article original établie sur un exemplaire de collection personnelle sous © histoiredelafolie.fr   DÉLIRE, s. m. (Médecine.) est un genre de lésion des fonctions animales. L’étymologie la plus vraisemblable de ce nom vient, selon plusieurs auteurs, du mot lira, qui signifie un fossé en ligne droite que l’on fait dans les champs, qui sert à diriger les sillons ; ainsi d’aberrare de lirâ, s’écarter du principal sillon, a été fait le mot delirus, appliqué par allusion à un homme qui s’écarte de la règle de En lire plus

Auguste Marie. Mysticisme et folie. Partie 1. Extrait des « Archives de neurologie », (Paris), deuxième série, tome VII, n°40, avril 1899, pp. 257-278.

Auguste Marie. Mysticisme et folie. Partie 1. Extrait des « Archives de neurologie », (Paris), deuxième série, tome VII, n°40, avril 1899, pp. 257-278.   Article publié en deux parties et ferment de l’ouvrage important que publiera l’auteur  quelques années plus tard, en 1907,   Armand-Victor-Auguste Marie (1865-1934). Médecin en chef des asiles de la Seine, Licencié en droit et homme politique. Au cours de sa carrière, il a été successivement médecin adjoint des asiles publics (en 1899), directeur fondateur et médecin en chef de la colonie familiale de la Seine en 1892, titulaire en 1896, médecin en chef de l’Asile de Villejuif (1900). Quelques unes de ses publications : —  Étude sur quelques symptômes des délires systématisés et sur leur valeur, Paris, O. En lire plus