Articles du mot-clé : premiers texres

Henri Wallon. La science des rêves de Freud. Extrait du « Journal de psychologie normal et pathologique », (Paris), XXIV année, 1927, pp. 759-764.

Henri Wallon. La science des rêves de Freud. Extrait du « Journal de psychologie normal et pathologique », (Paris), XXIV année, 1927, pp. 759-764.   Henri Alexandre Wallon (1879-1962). Médecin, psychologue et home politique. Il fut directeur de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes et professeur au Collège de France. Il soutint sa thèse de médecine en 1908 ayant pour thème Le Délire de persécution : le délire chronique à base d’interprétation. Bien que ses travaux recouvrent multiples sujets, les principaux sont centrés sur la psychologie de l’enfant. En voici quelques-uns : — Spiritisme, sexualité, psychose. Extrait du « Journal de psychologie normale et pathologique », (Paris), XXe année, 1923, pp. 158-164. [en ligne sur notre site] — L’Enfant turbulent, thèse de doctorat ès lettres, Alcan, Paris, 1925. En lire plus

Antheaume et Paul Schiff. Sur quelques applications médico-légal de la psychanalyse. Extrait des « Annales de médecine légale et de criminologie », (Paris), cinquième année, n°8 , octobre 1925, pp. 420-422.

Antheaume et Paul Schiff. Sur quelques applications médico-légal de la psychanalyse. Extrait des « Annales de médecine légale et de criminologie », (Paris), cinquième année, n°8 , octobre 1925, pp. 420-422.   André-Alphonse-Luis Antheaume (1867-1927). Neuro-psychiatre. Médecin honoraire de la Maison de Charenton. Médecin du Sanatorium de la Malmaison (Rueil).Officier d’Académie 1898. Officier de l’Instruction Publique 1903. Chevalier (1920) puis Officier (1926) de la Légion d’Honneur. C’est à l’Asile clinique (Sainte-Anne), dans le service de Valentin Magnan, et surtout à la Clinique des maladies mentales dirigée par le professeur Alix Joffroy qu’il trouve matière à sa thèse de médecine sur la toxicité des divers alcools (1897), et sa mesure par la méthode de Joffroy et Serveaux. En 1899, il devient chef En lire plus

Laignel-Lavastine et Jean Vinchon. A propos d’une observation de psycho-analyse. Extrait de la « Gazette des hôpitaux civils et militaires », (Paris), 93e année, n°733, 24 et 26 août 1920, pp. 1257-1259 .

Laignel-Lavastine et Jean Vinchon. A propos d’une observation de psycho-analyse. Extrait de la « Gazette des hôpitaux civils et militaires », (Paris), 93e année, n°733, 24 et 26 août 1920, pp. 1257-1259 .   Maxime-Paul-Marie Laignel-Lavastine [1875-1953]. Élève de Joseph Babinski. il s’intéresse à la neurologie, la criminologie et la psychiatrie. Internat de Paris en 1898, Médecin des Hôpitaux en 1907, agrégé en 1910. Enseignant l’histoire de la médecine, c’est très tôt qu’il s’intéressera à la psychiatrie, mais c’est seulement en 1939, en prenant la succession de Henri Claude à Sainte Anne et en occupant la chaire de Clinique des maladies mentales qui se consacra à cette discipline. Organiciste convaincu, il prendra étonnement part à la défense de la psychanalyse comme nous En lire plus