Articles du mot-clé : négation

Marc Trénel. Notes sur les idées de négation. Tiré à part de la revue « Archives de psychologie », (Paris), n°31, 1898.

Marc Trénel. Notes sur les idées de négation. Tiré à part de la revue « Archives de psychologie », (Paris), n°31, 1898, 1 vol. 24 p. Marc Trénel (1866-1932). Lacan, fut l’élève et l’ami de Marc Trénel, chef du service de l’asile de Maison Blanche auprès duquel Jacques Lacan s’initie aux troubles du langage. Collaborateur fidèle de Paul sérieux ll nous liasse une production considérable dont nous indiquons ci-dessous une sélection: — A propos du divorce des aliénés et de la comparution en conciliation d’un aliéné interné dans la cas d’instance en divorce intenté antérieurement à l’internement. Extrait des Annales de Médecine légale, n° juillet 1926. Coulommiers, Imprimerie E. Dessaint, s. d. [1926]. 1 vol. in-8°. — Bichat, voleur de cadavres. Extrait du En lire plus

G.-L. Duprat. La négation. Etude de psychologie pathologique. Article paru dans la « Revue Philosophique de la France et de l’Etranger », (Paris), vingt-huitième année, tome LV, janvier à juin 1903, pp. 598-507.

G.-L. Duprat. La négation. Etude de psychologie pathologique. Article paru dans la « Revue Philosophique de la France et de l’Etranger », (Paris), vingt-huitième année, tome LV, janvier à juin 1903, pp. 598-507. Guillaume Léonce Duprat (1872-1956). Philosophe et sociologue. Auteur très prolifique, il a joué un rôle important à l’Institut international de sociologie. Il fut le prédécesseur de Jean Piaget à la chaire de Genève. Outre les très nombreux articles nous avons retenu : — Les causes sociales de la folie. Paris, J.-B. Bailliète et Fils, 1900. 1 vol. — L’instabilité mentale. Essai sur les données de la psycho-pathologie. Thèse pour le doctorat es-lettres présenté et soutenue à la Faculté des Lettres de Paris. Paris, Félix Alcan, 1898. 1 vol. — Le En lire plus

Du délire de négation. Par Jules Cotard. 1882.

Jules Cotard. Du délire de négation. Article parut dans les « Archives de Neurologie, revue des maladies nerveuses et mentales », (Paris), tome IV, 1882, pp. 152-170 et pp. 282-286. Ce texte fait suite au premier article dans lequel pour le première fois le concept de « délire de négation » apparait. Il est pour cela d’une  importance majeure dans notre démarche épistémologique. [en ligne sur notre site sous] Jules Cotard (1840-1889). Médecin neurologue et aliéniste, ami d’Auguste Comte, il a travaillé à partir de 1864 à la Salpêtrière dans les services de Vulpian et de Charcot. Il est connu pour avoir décrit les troubles mentaux en relation avec l’hyperglycémie mais surtout pour avoir décrit un syndrome délirant, observé au cours de syndromes dépressifs sévères appelés syndromes En lire plus