Articles du mot-clé : magie

Pierquin. Réflexions sur les transformations Magiques. Vingt-troisième dissertation. Extrait des « Œuvres physiques et géographiques », (Paris), 1744, pp. 387-392.

Pierquin. Réflexions sur les transformations Magiques. Vingt-troisième dissertation. Extrait des « Œuvres physiques et géographiques », (Paris), 1744, pp. 387-392.   Jean Pierquin (1676-1742). Bachelier en Théologie, il fut ordonné prêtre en 1701. Il avait une bonne connaissance de la médecine et d’autres sciences dont l’étude le passionnait. Quelques publications : — Dissertation physico-théologique touchant la conception de Jésus-Christ dans le sein de la Vierge Marie, Amsterdam, 1742 — Œuvres physiques et géographiques, Paris, 1744 (recueil de ses articles parus dans le Journal de Verdun). — Sur le retour des Âmes, & de la manière dont les Morts peuvent s’apparoître aux Vivans. Vingtième dissertation. Extrait des « Œuvres physiques et géographiques », (Paris), 1744, pp. 363-372. [en ligne sur notre site] — Vie de Saint-Juvin, ermite et confesseur, En lire plus

Charles PERRENS. Une affaire d’envoûtement. Documents cliniques. Bordeaux, Imprimerie moderne – A. Destout Ainé, 1927, in-8°, 83 p, 1 fnch. Texte intégral. 

Charles PERRENS. Une affaire d’envoûtement. Documents cliniques. Bordeaux, Imprimerie moderne – A. Destout Ainé, 1927, in-8°, 83 p, 1 fnch. Texte intégral.    Charles Perrens. Médecin, psychiatre, professeur agrégé à la faculté de médecine de Bordeaux, médecin-chef de la maison de santé Château-Picon de 1920 à 1952. En 1974, l’hôpital psychiatrique Château-Picon reçoit une nouvelle appellation sous le vocable de centre hospitalier Charles-Perrens, qui rendra célèbre le nom qu’il porte encore aujourd’hui, qui le fut d’ailleurs plus que par ses travaux qui semblent fort peu nombreux. Les [p.] renvoient aux numéros de la pagination originale de l’article. – Nous avons corrigé plusieurs fautes de composition. –  Les images, ont été rajoutées par nos soins. – Nouvelle transcription de l’article original établie sur un En lire plus

G. J. Waffelaert. POSSESSION DIABOLIQUE. Extrait du « Dictionnaire apologétique de la foi catholique : contenant les preuves de la vérité de la religion et les réponses aux objections tirées des sciences humaines », (Paris), Gabriel Beauchesne, 1922, tome 4, colonne 53 – colonne 81.

G. J. Waffelaert. POSSESSION DIABOLIQUE. Extrait du « Dictionnaire apologétique de la foi catholique : contenant les preuves de la vérité de la religion et les réponses aux objections tirées des sciences humaines », (Paris), Gabriel Beauchesne, 1922, tome 4, colonne 53 – colonne 81.   Gustave Josèph Waffelaert (1847-1931). Evêque, il occupa plusieurs poste avant  d’être envoyé à l’université de Louvain (1875-1880) où il obtient le doctorat en théologie : sa thèse, « De dubio solvendo in re morale », est soutenue le 20 juillet 1880. Il se détourne vite d’une morale casuistique et se porte vers la théologie morale, plus impliquée dans la vie spirituelle, et vers la théologie dogmatique. Proche des idées de saint Thomas d’Equin, il participa à plusieurs se détourne vite d’une En lire plus