Articles du mot-clé : cinéma

Le Destin exécrable de Guillemette Babin, par le réalisateur Guillaume Radot. 1948. Film N. & B. France. Drame.

Le Destin exécrable de Guillemette Babin, par le réalisateur Guillaume Radot. 1948. Film N. & B. France. Drame. 97 mn. Reconstitution romancée du procès de la sorcière Guillemette Babin, condamnée et brûlée au XVIe siècle. Guillemette Babin est la fille d’une sorcière, sa mère fut brûlée vive. Jeune fille, elle est exorcisée et devient servante. Poursuivie par les assiduités de son maître, elle lui préfère son fils qui, lui, la dédaigne. Par vengeance, elle le pousse alors au suicide. Sa maîtresse meurt également et Guillemette épouse le veuf. Dénoncée comme sorcière, elle périra à son tour dans les flammes, en dépit de l’appui d’un jeune chroniqueur qui tente de lutter contre les superstitions. Adapté du livre de Maurice Garçon : En lire plus

Jacques Brunius. Le rêve au cinéma. Le rêve au cinéma. Extrait de « Visages du Monde – Le Rêve dans l‘Art et la Littérature », (Paris), n°63, 1939, pp. 60-63.

Jacques Brunius. Le rêve au cinéma. Le rêve au cinéma. Extrait de « Visages du Monde – Le Rêve dans l‘Art et la Littérature », (Paris), n°63, 1939, pp. 60-63. Très rare revue, réservée au corps médical, et donc hors commerce. Absente de la B. n. F. Jacques Brunius [Jacques Henri Cottance] (1906-1967). Acteur, réalisateur, homme de radio et écrivain, surréaliste, ce touche-à-tout géniel, nous a laissé un bien beau témoignage dans le livre : Dans l’ombre où les regards se nouent. Écrits sur le cinéma, l’art, la politique (1926-1966). Rassemblés par Grégory Cingal et Lucien Logette. Éditions du Sandre. Les [p.] renvoient aux numéros de la pagination originale de l’article. – Les images sont celles de l’article original. – Nouvelle transcription En lire plus

Benjamin Christensen. Häxan [La sorcellerie à travers les âges]. Danemark et Suède, MUET. 1922. 105 mn.

Benjamin Christensen. Häxan [La sorcellerie à travers les âges]. Danemark et Suède, MUET. 1922. 105 mn. Sous-titres anglais. Benjamin Christensen (1879-1959). Cinéaste, considéré avec Carl Theodor Dreyer, comme un pionnier du cinéma danois. Il sombrera pourtant dans l’oubli, hors le film présenté ici. Christensen s’inspire, en partie, de l’ouvrage de Jacues Spenger et Henri Institorsi, De Malleus Maleficarum ou Marteau des sorcières, ouvrage sur lequel nous avons reproduit ici plusieurs analyse. A la suite de la publication de la Bulle pontificale du 5 décembre 1484, du pape Innocent VIII, qui légitimera l’installation de l’Inquisition, la chasse aux sorcières et sorciers connaîtra de beau jour… Le film qui fut réalisé sur un mode documentaire, contient de nombreuses scènes de fiction qui En lire plus