Articles de la catégorie : Pinacothèque

Le Pelletier de la Sarthe. RÊVE. Extrait du « Traité de physiologie médicale et philosophique », (Paris), tome quatrième, 1839, pp. 410-422.

LePelletier de la Sarthe. RÊVE. Extrait du « Traité de physiologie médicale et philosophique », (Paris), tome quatrième, 1839, pp. 410-422.   Almire-René-Jacques LePelletier (de la Sarthe) (1790-1880). Médecin, élève de Guillaume Dupuytren. Quelques publications : — Essais de médecine physiologique, renfermant des considérations générales sur la sympathie et l’antipathie, la médecine morale, l’influnece réciproque du moral sur le physique, et la médecine moderne comparée à celle du moyen âge. Au Mans, Imprimerie de Fleuriot, 1823. 1 vol. in-8°, 1 fnch., II p., 66 p. 5/3/97 — Le magnétisme éclairé par l’expérience et réduit aux faits rigoureusement démontrés; discours lu à la séance publique de la société. Le Mans, Monnoyer, 1841. 1 vol. in-8°, 31 p. — Système pénitentiaire. Le bagne, la prison cellulaire, la déportation. En lire plus

Maurice Macario. Les hallucinations. Deuxième partie.  Article paru dans les « Annales médico-psychologiques », (Paris), tome VII, 1, 1846, pp. 13-45.

Maurice Macario. Les hallucinations. Deuxième partie.  Article paru dans les « Annales médico-psychologiques », (Paris), tome VII, 1, 1846, pp. 13-45.   rticle paru en deux partie, la seconde : Les rêves pathologiques, 1847, également sur notre site. Ces deux articles sont le ferment de l’ouvrage qui paraîtra quelques années pus tard, en 1846 (voir ci-dessous). Maurice-Martin-Antonin Macario (1811-1898). Médecin aliéniste qui participa aux fameux débats des années 50 sur les hallucinations avec Lélut et Brierre de Boismont, il mobilisa son attention et ses recherches également sur les rêves. Elève de Leuret il proposa comme thérapeutique de la démonomanie, un traitement moral énergique. Nous avons retenu de ses nombreuses publications : — Etude clinique sur la démonomanie. Article parut dans les En lire plus

Jean-Martin Charcot. Sur les divers états nerveux déterminés par l’hypnotisation chez les hystériques. Extrait des « Comptes rendus hebdomadaires des séances de l’Académie des sciences », , (Paris) tome quatre-vingt-quatorzième, janvier)juin 1882, 13 février 1882, pp. 403-405.

Jean-Martin Charcot. Sur les divers états nerveux déterminés par l’hypnotisation chez les hystériques. Extrait des « Comptes rendus hebdomadaires des séances de l’Académie des sciences », , (Paris) tome quatre-vingt-quatorzième, janvier)juin 1882, 13 février 1882, pp. 403-405.   Le texte fondateur de tous les débats qui suivirent durant de nombreuses années les discussions sur l’hypnotisme et l’hystérie, communiqué à L’Académie des Sciences la même année ou Charcot fut nommé à la première chaire des maladies du système nerveux, créée pour lui par Gambetta. Le débat commença avec le Dr Dumontpallier dont nous publions la première contribution ici même. Jean-Martin Charcot (1825-1893). Médecin, neurologue, professeur d’anatomo pathologie-pathologie. Il est le fondateur avec Guillaume Duchenne (de Boulogne), de la neurologie moderne. Ses travaux sur l’hypnose et l’hystérie En lire plus