Articles du mot-clé : sorcier

Anne OSMONT. Le Folklore magique en Normandie. Vers 1930.

Anne OSMONT. Le Folklore magique en Normandie. Vers 1930.   Nous avions glané ce petit article il y a plusieurs années,  est dans une revue que nous consultions par hasard, mais n’avons pas eu la pertinence d’un relevé l’origine. Nous vous prions de nous en excuser. Anne Osmont (1872-1953). Romancière et poétesse, elle s’intéressa beaucoup à l’occultisme en général. Nous retiendrons d’elle quelques publications : — Le Rythme, créateur de forces et de formes. Éditions des Champs-Élysées, 1942 – — Plantes médicinales et magiques, Éditions des Champs-Élysées. 1944 — Traité de physiognomonie. Ariane (impr. de Chaix) 1946 — Clartés sur l’occultisme. Paris, Dervy 1947 — Le Pater : commentaires ésotériques Éditions des Champs-Élysées (Impr. de l’Omnium littéraire) 1949 — Envoûtements et En lire plus

R. Cagnat. La Sorcellerie et les sorciers chez les Romains. Extrait des « Annales du Musée Guimet », (Paris, 1903-1904, 7 février 1904, pp. 134-175.

R. Cagnat. La Sorcellerie et les sorciers chez les Romains. Extrait des « Conférences du Musée Guimet », (Paris, 1903-1904, 7 février 1904, pp. 134-175.   René Louis Victor Cagnat (1852-1937). Historien français, spécialiste d’épigraphie latine et de l’histoire de l’Afrique romaine.Quelques publications : — Cours d’épigraphie latine, Paris, 1885, rééd. 1890. — L’armée romaine d’Afrique et l’occupation militaire de l’Afrique sous les empereurs, Paris, 1892 — (avec Émile Boeswillwald et Albert Ballu). Timgad, une cité africaine sous l’Empire romain. Éd. Ernest Leroux, Paris, 1895-1905 — Carthage, Timgad, Tébessa et les villes antiques de l’Afrique du Nord, Paris, 1909, rééd. 1927 — Manuel d’archéologie romaine avec Victor Chapot, Paris, 1916-1920 — Inscriptions latines d’Afrique, Paris, 1923 Les [p.] renvoient aux numéros de la En lire plus

Louis-Ferdinand-Alfred MAURY  (1817-1892). Bio-bliographie. [Michel Collée]. 2019. 

Louis-Ferdinand-Alfred MAURY  (1817-1892). Bio-bliographie. [Michel Collée]. 2019.  Louis-Ferdinand-Alfred MAURY  (1817-1892). Très tôt, dès 1836, il se consacre à l’étude de l’archéologie des langues anciennes et modernes, de la médecine et du droit. Son poste officiel à la Bibliothèque nationale, puis à la celle de l’Institut, lui permet d’être au centre du dispositif de ses recherches. Dès l’origine membre de la Société des Annales médico-psychologiques, bien de non médecin, il sera un contributeur zèlé de celles-ci. Ses travaux sur le sommeil et les rêves, en particulier l’analyse de ses propres rêves, en font un précurseur, sur bien des points, des théories que développa la psychanalyse, ainsi que la neuro-psychologie. Freud y fait d’ailleurs plusieurs fois référence dans son Interprétation des rêves. L’ensemble de ses En lire plus