Articles du mot-clé : idiotie

Azam. Entre la folie et la raison. Les toqués. Extrait la « Revue scientifique », (Paris), 28e année, 1ersemestre, tome XLVII, janvier-juillet 1891, pp. 613-621.

Azam. Entre la folie et la raison. Les toqués. Extrait la « Revue scientifique », (Paris), 28eannée, 1ersemestre, tome XLVII, janvier-juillet 1891, pp. 613-621.   Reprise de l’article intégral : Azam. Entre la folie et la raison. Les toqués. Extrait des « Annales de psychiatrie et d’hypnologie », (Paris), nouvelle série, 3eannée, 1893, pp. 97-104, et 134-146. Étienne Eugène Azam (1822-1899). Chirurgien bordelais qui s’intéressa beaucoup à la psychologie en général et à l’hypnotisme en particulier. Il fut avec Alfred Velpeau et Paul Broca, un des premier à découvrir l’anglais Braid et sa théorie de l’hypnotisme, et à en faire connaitre la pensée en France. Quelques unes de ses publications : — De la folie sympathique provoquée ou entretenue par les lésions organiques de En lire plus

Les écrits et les dessins des aliénés. Par Paul Max-Simon. 1888.

Paul Max-Simon. Les écrits et les dessins des aliénés. Article parut dans la revue « Archives de l’Anthropologie criminelle et des Sciences pénales », (Paris), tome troisième, 1888, pp. 318-355. Paul Max-Simon Paul (1807-1889). Médecin en chef à l’Asile public d’aliénés de Bron, Rhône. – Médecin inspecteur des asiles privés du Rhône. – Membre de la Société d’anthropologie de Lyon. Nous avons retenu ces quelques publications : — Crimes et délits dans la folie. Paris, J.-B. Baillière et fils, 1886. 1 vol. in-8°. — Le monde des rêves. Le rêve, l’hallucination, le somnambulisme et l’hypnotisme, l’illusion, les paradis artificiels, le ragle, le cerveau et le rêve. Deuxième édition. Paris, J.-B. Baillière et Fils, 1888. 1 vol. in-8°. — Les invisibles et les voix. En lire plus

Traité des dégénérescences. Atlas. De Bénédict-Augustin Morel.

Nous renvoyons à notre article biographique sur Bénédict-Augustin Morel  (1809-1873). Cet Atlas est celui du Traité des dégénérescences physiques, intellectuelles et morales de l’espèce humaine et des causes qui produisent ces variétés maladives. Paris, Londres et New-York, J.-B. Baillière, 1857. 1 vol. 13.5/21.7 [in-8°], XIX p., 700 p. – atlas. DES DÉGÉNÉRESCENCES PHYSIQUES, INTELLECTUELLES & MORALES DE L’ESPÈCE HUMAINE CONSIDÉRATIONS PRÉLIMINAIRES   La constance et l’uniformité des déformations physiques chez les êtres dégénérés, indiquent la préexistence de causes qui agissent d’une manière invariable et qui tendent à créer des types à forme déterminée. Les caractères de l’ordre intellectuel, physique et moral qui distinguent les variétés maladives des variétés naturelles dans l’espèce, ont été l’objet de mes recherches dans le Traité qui accompagne En lire plus