Articles du mot-clé : dégénérescence

Henri Claude, Jean Cantacuzène. Note sur un essai de prophylaxie des délires spirites. Extrait des « Annales médico-psychologiques », (Paris), XVe série, 94e année, tome deuxième, 1936, pp. 111-116.

Henri Claude, Jean Cantacuzène. Note sur un essai de prophylaxie des délires spirites. Extrait des « Annales médico-psychologiques », (Paris), XVe série, 94e année, tome deuxième, 1936, pp. 111-116.   Charles Jules Henri Claude (1869-1945). Médecin neurologue et psychiatre. Après avoir été initié à la médecine par Charles Bouchard il de vint l’assistant de Fulgence Raymond à la Salpêtrière et occupa la chaire de clinique des maladies mentales de 1922 à 1939 à l’hôpital Sainte-Anne à Paris. Il œuvra au développement des théories psychanalytique en France, malgré de sérieuses réserves, et créa la premier Laboratoire de psychothérapie et psychanalyse à la Faculté de Médecine de Paris. Il laissera son nom à plusieurs syndromes en neurologie. Quelques publication parmi plusieurs dizaines : — Les états anxieux. Paris, En lire plus

Gilbert Ballet. Rapports de l’hystérie et de la folie. Extrait « Des procès-verbaux, mémoires et discussions  du Congrès des Médecins Aliénistes et Neurologistes de France et des Pays de langue française, Cinquième session, Clermont-Ferrand du 6 août au 11 août 1894 »n (Paris), G. Masson, 1895, pp. 17-77.

Gilbert Ballet. Rapports de l’hystérie et de la folie. Extrait « Des procès-verbaux, mémoires et discussions  du Congrès des Médecins Aliénistes et Neurologistes de France et des Pays de langue française, Cinquième session, Clermont-Ferrand du 6 août au 11 août 1894 » (Paris), G. Masson, 1895, pp. 17-77. Outre l’intérêt épistémologique de cette communication, c’ est certainement la seconde, après de celle de Pierre Janet, en français, à citer les travaux de Breuer et Freud. Gilbert-Louis-Simon Ballet (1853-1916). Né à Ambazas, en Haute-Vienne, son père était lui-même médecin. Elève de Jean-Martin Charcot, influencé par Théodule Ribot, il s’intéresse très tôt aux phénomènes du langage, en particulier de l’aphasie, qu’il ramène dans le champ d’investigation de la médecine, alors qu’ils se trouvent le En lire plus

Raoul Leroy. Les hallucinations lilliputiennes. Article paru dans les « Annales médico-psychologiques, (Paris), neuvième série, tome deuxième, soixante–septième année, 1909, pp. 278-289.

Raoul Leroy. Les hallucinations lilliputiennes. Article paru dans les « Annales médico-psychologiques, (Paris), neuvième série, tome deuxième, soixante–septième année, 1909, pp. 278-289. Communication originale faite dans la séance du 25 juillet 1909, de la Société médico-psychologique. Raoul Leroy (1869-1941). Médecin psychiatre, ancien interne des asiles de la Seine. Il est à l’origine du concept de « l’hallucination lilliputiennes » dont nous présentons ici le texte princeps et qui sera suivi de très nombreux travaux sur la même question juste après la première guerre mondiale. André Breton y puisera quelque idée dans un de ses poèmes en 1934. Quelques publications : — Les persécutés persécuteurs. Paris, 1896. — La responsabilité des hystériques. Rapport présenté au congrès des médecins aliénistes et neurologistes de France et des En lire plus