Théodore Géricault. Les représentations de la Folie. Les Monomanes. 1820. Album.

gericaultfolie0001Théodore Géricault. Les représentations de la Folie. Les Monomanes. 1820. Album. 

Théodore Géricault (1791-1824). Théodore Géricault, c’est également cet artiste qui a peint le Radeau de laMéduse. Il meurt très jeune, à seulement 32 ans, mais a eu le temps de nous laisser une vingtaine d’oeuvres majeures

La maladie mentale est un nouveau sujet d’études pour les médecins du début du XIXè siècle. Jean-Etienne Esquirol identifie la monomanie, une pathologie caractérisée par la « fixation de l’esprit sur un objet unique ». Il aurait passé commande à Théodore Géricault d’une dizaine de tableaux, certain disent une demi-douzaine, représentant des malades atteints de cette pathologie afin d’illustrer ses conférences. Ou peut-être était-ce le médecin-chef de l’hôpital de la Salpêtrière qui les lui a demandés ? Ou peut-être l’aliéniste Jean-Etienne Georget ? En fait, on ne sait pas trop comment le peintre a été amené à s’intéresser à ce sujet peu courant.

Nous renvoyons par plus de détails à l’article de Morad Montazami : Morad Montazami, « Les Monomanes de Géricault : une vie infâme dans l’histoire de l’art », Images Re-vues [En ligne], 11 | 2013, mis en ligne le 14 janvier 2014, consulté le 30 octobre 2016. URL : http://imagesrevues.revues.org/3373.

gericaultfolie0002

Théodore Géricault – La Monomane de l’Envie, aussi appelé la Hyène de la Salpêtrière (vers 1820). Musée des beaux arts de Lyon.

gericaultfolie0004

Théodore Géricault – La Monomane du jeu (vers 1920). Musée du Louvre.

gericaultfolie0006-monomanie-du-vol

Théodore Géricault – Le Monomane du vol (vers 1820). Musée des beaux arts de Gand.

gericaultfolie0003

Théodore Géricault – Le Monomane du commandement militaire (vers 1820). Musée Oskar Reinhart, winterbur.

gericaultfolie0005bis

Théodore Géricault – Le Monomane du vol d’enfants (vers 1820). Springfield Muséum of Fine Arts.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE






1 commentaire pour “Théodore Géricault. Les représentations de la Folie. Les Monomanes. 1820. Album.”

  1. Jeannick furLe dimanche 30 octobre 2016 à 20 h 58 min

    Ils ont tous la même tete…..et l’ œil vague….. il y a des matins je ne suis pas mieux!!!!!salut Michelle !!!!!