Lucien Nass. Le cauchemar. Extrait des « Curiosités médico-artistiques » (Paris), Deuxième série, Paris, Albin Michel, s. d., [1909], pp. 83-86.

Lucien Nass. Le cauchemar. Extrait des « Curiosités médico-artistiques » (Paris), Deuxième série, Paris, Albin Michel, s. d., [1909], pp. 83-86.

 

Lucien Nass (1874-1933). Médecin. – Historien. – Directeur de la « Revue d’hygiène sociale ».

Les [p.] renvoient aux numéros de la pagination originale de l’article. – A part le portrait de l’auteur en titre, toutes les images sont celles de l’article original. – Nouvelle transcription de l’article original établie sur un exemplaire de collection privée sous © histoiredelafolie.fr

[p . 83]

Le Cauchemar.

[p. 84]

Voici maintenant le cauchemar, violent, tenace, obsédant. Une pauvre jeune femme, dans la digestion se fait mal, est la proie

 

Les Vapeurs.

d’un rêve effroyable. Elle a lu avant de s’endormir quelques page de Charles Nodier, et cela suffit ; elle voir en songe à un horrible [p. 85] vampire, un succube pour le moins, qu’il va abuser de ses charmes, fort sémillant, ma fois. Elle pousse de tels cris que le mari,

 

La Folle.

apeuré, pénètre dans la chambre ; allons, tout s’arrangera, car s’il est habile, il saura calmer les frayeurs de sa conjointe. Mais [p. 86] pourquoi diable fait-il le lit à part ? Si eût été aux côtés de son épouse, il eût chassé le petit chien qui dort sur le ventre de sa maîtresse, et eût versé à celle-ci l’ambroisie de la volupté. Ils n’est rien de tel pour faire dormir et dissiper les cauchemars.

LAISSER UN COMMENTAIRE