Articles de la catégorie : Cabinet de curiosités

P. M. Les Mangeurs de chair humaine. Extrait du « Journal du Dimanche », (Paris), 29 janvier 1893,

P. M. Les Mangeurs de chair humaine. Extrait du « Journal du Dimanche », (Paris), 29 janvier 1893, LES MANGEURS DE CHAIR HUMAINE Quoi qu’on puisse en penser, il existe toujours, à notre époque éclairée, des cannibales et des anthropophages, non pas que nous fassions ici allusion à quelques cannibales de notre Europe civilisée, mais bien à certaines populations des îles de l’Océanie, de l’intérieur de l’Afrique, et de l’Amérique du Sud qui ne cachent en aucune façon leur goût avéré pour la chair humaine. La détermination des causes qui ont provoqué ou qui maintiennent encore ces barbares coutumes est du ressort des études anthropologiques. La première de ces causes, la plus fréquente, semble être la disette. Il est certain que, par En lire plus

Michel Collée – Les représentations du diable. Album n°4. Le Diable et la sculpture. 2017.

Michel Collée – Les représentations du diable. Album n°4. Le Diable et la sculpture. 2017. Krampus, le mot provient du vieux mot allemand pour griffes (Kramp), est une créature mythique anthropomorphe à cornes qui, souvent, accompagne saint-Nicholas. Toujours dans le cadre de notre travail sur l’histoire de la folie, qui s’attache aux textes, mais aussi à l’iconographie, nous avons choisi ce thème des Représentations du Diable dans la sculpture, parmi de très nombreuses images. Nous partagerons nos albums en plusieurs déclinaisons dont les une chronologiques : le Moyen-Âge, les autres thématiques… à découvrir.   Absence de référence. Cathédrale d’AUTUN Cathédrale – La pesée des Ames – Satan. Absence de référence. Basilique Saint-Andoche à SALUIEZ – chapiteau, Judas le traite est pendu par Satan.   Pensive En lire plus

Michel Collée. Les représentations du diable dans la publicité. 2017.

Michel Collée. Les représentations du diable dans la publicité. 2017. Toujours dans le cadre de notre travail sur l’histoire de la folie, qui s’attache aux textes, mais aussi à l’iconographie, nous avons choisi ce thème des Représentations du Diable dans la publicité. Nous partagerons nos albums en plusieurs déclinaisons quand les images s’y prêtent.