Tous les articles :

Mathias Duval. HYPNOTISME. Extrait du « Nouveau dictionnaire de médecine et de chirurgie pratiques – sous le direction de Jaccoud », (Paris), Tome XVIII. HYP-INFL. 1877, pp. 123-150.

Mathias Duval. HYPNOTISME. Extrait du « Nouveau dictionnaire de médecine et de chirurgie pratiques – sous le direction de Jaccoud », (Paris), Tome XVIII. HYP-INFL. 1877, pp. 123-150.   Mathias-Marie Duval (1844-1907). Les [p.] renvoient aux numéros de la pagination originale de l’article. – Par commodité les notes de bas de page ont été renvoyées en fin d’article. – Les images on été rajoutées par nos soins. – Nouvelle transcription de l’article original établie sur un exemplaire de collection privée sous © histoiredelafolie.fr [p. 123] HYPNOTISME. — L’hypnotismeest un sommeil nerveux provoqué, un somnambulisme artificiel, qu’accompagnent des phénomènes singuliers de catalepsie, d’anesthésieet d’hyperesthésie. Ce sommeil, en général chez des sujets prédisposés par un certain état nerveux, est provoqué par la fixité du regard, En lire plus

Henry Meige. Les possédés des dieux dans l’art antique. Extrait de « Nouvelle iconographie de la Salpêtrière. Clinique des maladies du système nerveux », (Paris), tome septième, 1894, 35-64.

Henry Meige. Les possédés des dieux dans l’art antique. Extrait de « Nouvelle iconographie de la Salpêtrière. Clinique des maladies du système nerveux », (Paris), tome septième, 1894, 35-64.   Henry Meige (1866-1940).  Élève de Jean-Martin Charcot à la Salpêtrière, il fut un des derniers internes. Ses talents de dessinateur le font être titulaire de la chaire d’anatomie artistique de l’École des beaux-arts de Pais en 1920, tout comme le fut Paul Richer, avec qui il a partagé plusieurs publications. Quelques publications e collaboration avec Jean-Martin Charcot : — Étude sur certains névropathes voyageurs. Paris, 1893. — Leçons cliniques sur les maladies mentales et nerveuses : (Salpêtrière, 1887-1894), 1895; (par Jules Séglas, colligées et publiées par Henry — Meige).Les tics et leur traitement. Paris, 1902 (avec En lire plus

Louis Barat. La psychiatrie de Kraepelin. Son objet et sa méthode. Extrait de la « Revue Philosophique de la France et de l’Etranger », (Paris), 1913, LXXV, janvier-férvrier 1913, pp. 486-514.

Louis Barat. La psychiatrie de Kraepelin. Son objet et sa méthode. Extrait de la « Revue Philosophique de la France et de l’Etranger », (Paris), 1913, LXXV, janvier-férvrier 1913, pp. 486-514.   Louis Barat (1880-1949).  Agrégé de philosophie, fidèle collaborateur du Journal de psychologie normale et pathologique, fondé par Pierre Janet. Membre de la Société française de psychologie, fondé, également par Pierre Janet en 1901. Quelques publications : — (avec Séglas Jules). Le rôle de l’émotion dans l’étiologie des maladies mentales. Journal de psychologie normale et pathologique », (Paris), 1913. — (avec Réglas Jules). Notes sur l’évolution des hallucinations . Journal de psychologie normale et pathologique », (Paris), 1913. — La notion de maladie mentale et les méthodes psycho-analytiques (Bleuler). Extrait du « Journal de psychologie normale En lire plus