Articles du mot-clé : vision

L’espouvantable et prodigieuse vision des Fantosmes au nombre de douze mille advenues au Pays d’Angoulmois et veuz par les habitants de là en grande admiration. Paris, Heureux Blanvillain (Jouxte la copie imprimée à Périgueux), 1608, 1 vol. in-12.

L’espouvantable et prodigieuse vision des Fantosmes au nombre de douze mille advenues au Pays d’Angoulmois et veuz par les habitants de là en grande admiration. Paris, Heureux Blanvillain (Jouxte la copie imprimée à Périgueux), 1608, 1 vol. in-12. Repris dans les « Bulletins et mémoires de la Société Archéologique et Historique de la Charente, année 1926-1927 », (Angoulême), Imprimerie Ouvrière, 1928, pp. CXVIII-CXX. [c’est sur ce document que nus avons effectué la reprise du texte.]  [Références: Y.-P.: 515.] [p. CXVIII] L’ESPOUVANTABLE ET PRODIGIEUSE VISION DES FANTOMES AU NOMBRE DE DOUZE MILLE ADVENUS AU PAYS D’ANGOULMOIS & VEUX PAR LES HARITANS DE LA, EN GBANDE ADMIRATION A Paris, chez Heureux Bianvilain, rue Saint-Victor, au trois Mores. M D C VIII Jouxte la coppie En lire plus

Lévy-Valensi Joseph, Baruk Henri et Callegari. Trois cas de délire d’influence. Article paru dans le « Journal de psychologie normale et pathologique », (Paris), XXIIe année, 1925, pp. LXXII-LXXVIII.

Lévy-Valensi Joseph, Baruk Henri et Callegari. Trois cas de délire d’influence. Article paru dans le « Journal de psychologie normale et pathologique », (Paris), XXIIe année, 1925, pp. LXXII-LXXVIII. Joseph Lévy-Valensi (1879-1943). Médecin, neuropsychiatre, Professeur à la Faculté de médecine de Paris, historien de la médecine. Interne, entre autres, de Gilbert Ballet puis chez Fulgence Raymond, il fait connaissance chez celui-ci du jeune agrégé Henri Claude. Ilfut aussi chef de clinique de Jules Déjerine à la Salpêtrière. Reçu au concours de l’agrégation en 1929, il aura été pendant treize ans agrégé dans le service du professeur Henri Claude à Sainte-Anne (Paris). En octobre 1939, Lévy-Valensi devient titulaire de la chaire d’Histoire de la Médecine à la Faculté de Médecine de l’Université de Paris. En lire plus

Alfred Maury. EXTASE. Extrait de la “Nouvelle Encyclopédie, ou dictionnaire philosophique, scientifique, littéraire et inductriel, offrant le tableau des connaissances humaines au dix-neuvièmesiècle par ne société de savans et de littérateurs, sous le direction de P. Leroux et J. Reynad”, (Paris), tome V, EPI-FORC, 1843, pp. 183 – 192.

Alfred Maury. EXTASE. Extrait de la “Nouvelle Encyclopédie, ou  dictionnaire philosophique, scientifique, littéraire et inductriel, offrant le tableau des connaissances humaines au dix-neuvièmesiècle par ne société de savans et de littérateurs, sous le direction de P. Leroux et J. Reynad”, (Paris), tome V, EPI-FORC, 1843, pp. 183, colonne 1 – pp. 192, colonne 2.   Louis-Ferdinand-Alfred MAURY  (1817-1892). Très tôt, dès 1836, il se consacre à l’étude de l’archéologie des langues anciennes et modernes, de la médecine et du droit. Son poste officiel à la Bibliothèque nationale, puis à la celle de l’Institut, lui permet d’être au centre du dispositif de ses recherches. Dès l’origine membre de la Société des Annales médico-psychologiques, bien de non médecin, il sera un contributeur zèlé En lire plus