Articles du mot-clé : thérapeutique

La psychanalyse en médecine légale. Par Georges Genil-Perrin. 1932.

Georges Genil-Perrin. La psychanalyse en médecine légale. Article parut dans la « Paris médical : la semaine du clinicien », (Paris), n°86, 1932, pp. 28-41. L’article que nous présentons est, sous le couvert d’une critique des rapports de la médecine légale et la psychanalyse, une violente attaque contre celle-ci. Nous n’avons trouvé nulle trace des textes de Genil-Perrin, dans les histoires de la psychanalyse parvenus à notre connaissance ; nulle trace dans les ouvrages, pourtant très bien documentés, d’Elisabeth Roudinesco. – Une mouture beaucoup plus élaborée, portant le même titre, mais tout aussi virulente parut la même année dans les Annales de médecine légale, de criminologie et de médecine légale, en mai 1932. Celle-ci comprend également une longue discussion avec des protagonistes différents. En lire plus

Documents anciens sur le traitement des aliénés au XVIIIe siècle. Par M. A. Marie. – Suivi d’une note : Sur Thomas Willis. Par M. Henri Colin. 1908.

André Marie. Documents anciens sur le traitement des aliénés au XVIIIe siècle. Article parut dans le « Bulletin de la société clinique de médecine mentale », (Paris), tome premier, 1908, pp. 40-44. Armand-Victor-Auguste Marie (1865-1934). Médecin aliéniste, Licencié en droit et homme politique. Au cours de sa carrière, il a été successivement médecin adjoint des asiles publics (en 1899), directeur fondateur et médecin en chef de la colonie familiale de la Seine en 1892, titulaire en 1896, médecin en chef de l’Asile de Villejuif (1900). Quelques unes de ses publications : Étude sur quelques symptômes des délires systématisés et sur leur valeur, Paris, O. Doin, 1892. Les aliénés en Russie, Montévrain, École d’Alembert, 1899 Les Vagabonds, par le Dr Marie, Raymond Meunier, Paris, V. En lire plus

Maladies mentales. Les fondements de la nosologie. L’Antiquité. Par Michel Collée.

Michel Collée. Maladies mentales. Les fondements de la nosologie. L’Antiquité.  Sous © Michel Collée & histoiredelafolie.fr  MALADIES MENTALES LES FONDEMENTS DE LA NOSOLOGIE (L’Antiquité) 1. – De l’âme et du corps … Dans l’Antiquité, ce n’est pas tant la notion de maladie mentale qui se dégage, que celle de maladie de l’âme – notion à laquelle s’intéressent médecins et philosophes, dans une analogie qui suppose que l’âme, comme le corps, souffre de maladies : « La maladie de l’âme repose donc sur une prise de conscience médicale puisqu’il s’agit de maladie, et philosophique puisque l’âme est en question » (l). Sans vouloir entrer ici dans le débat, cher aux Anciens, du monisme et du dualisme (est-on, corps et âme, « un » ou « deux » ?), il faut En lire plus