Articles du mot-clé : thérapeutique

Hippocrate. Traité des songes. [-421/-377]

Hippocrate. Traité des songes. Extrait des « Œuvres d’Hippocrate. Traduction latine d’Anuce Foès (édition de Pierer). Traduction française de J.-B.  Gardeil, professeur de Médecine à l’Université de Toulouse ert de Coray, médecin grec. », Paris, chez M. Gautret, tome deuxième, 1838, pp. 85-94. Ce texte nous informe sur la façon dont on approchait le rêve dans l’Antiquité grecque. Il faudra attendre le IIe siècle, avec Artémidore de Daldis, appelé plus couramment d’Éphèse, pour observer de nouvelles perspectives. Hippocrate (Ἱπποκράτης) de Cos (vers 460 avant J.-C. – vers 370 avant J.-C.). Médecin et philosophe grec, considéré comme le père de la médecine. De cette édition bilingue sur deux colonnes, latin-français, nous n’avons reproduit que le texte français, ce qui explique la numérotation de la En lire plus

Aumont. Délire. Extrait de « L’Encyclopédie », (Paris), tome 4, 1751, pp. 785-788.

Aumont. Délire. Extrait de « L’Encyclopédie », (Paris), tome 4, 1751, pp. 785-788.   Arnolph d’Aumont (1721-1800). Médecin et professeur, auteur de plus de 200 articles parus dans l’Encyclopédie. Les  images ont été rajoutées par nos soins. – Nouvelle transcription de l’article original établie sur un exemplaire de collection personnelle sous © histoiredelafolie.fr   DÉLIRE, s. m. (Médecine.) est un genre de lésion des fonctions animales. L’étymologie la plus vraisemblable de ce nom vient, selon plusieurs auteurs, du mot lira, qui signifie un fossé en ligne droite que l’on fait dans les champs, qui sert à diriger les sillons ; ainsi d’aberrare de lirâ, s’écarter du principal sillon, a été fait le mot delirus, appliqué par allusion à un homme qui s’écarte de la règle de En lire plus

Les conceptions psychanalytiques de l’homosexualité. Par Paul Schiff. 1938.

Homosexualité, sexualité, psychanalyse, Freud, uranisme, lesbianisme, thérapeutique, Paul Schiff. Les conceptions psychanalytiques de l’homosexualité. Article parut dans la revue « Schemas », (Paris), volume I, n°5, 1938, pp. 20-24. Paul Schiff (1891-1947). Médecin, psychiatre et psychanalyste. Neuropsychiatre des prisons. Membre de la Société psychanalytique de Paris et membre fondateur du groupe de l’Evolution psychiatrique. Paul Schiff parviendra non sans peine à rejoindre les gaullistes pour s’engager dans les Forces françaises libres où il combattra jusqu’à l’écrasement des troupes hitlériennes. Fut l’adjoint du secrétaire général, André Cellier, des Sociétés de biotypologie et de prophylaxie criminelle, crées par Edouard Toulouse. Il participa à titre expérimental, aux examens psychiatriques des services, dans les prisons parisiennes de la Santé, de la Petite Roquette et de Fresnes. En lire plus