Articles du mot-clé : théologie

Rogues de Fursac. Un mouvement mystique en Allemagne au XXe siècle. Article paru dans « La Nouvelle Revue », (Paris), 1912, pp. 40-62.

Rogues de Fursac. Un mouvement mystique en Allemagne au XXe siècle. Article paru dans « La Nouvelle Revue », (Paris), 1912, pp. 40-62.   Marie Henri Joseph Pierre Étienne Rogues de Fursac (1872-1942). Médecin aliéniste. On sait très peu de chose de ce psychiatre dont la carrière se déroula essentiellement à l’hôpital de Villejuif. Appelé en 1932 avec ses confrères Georges Génil-Perrin (1882-1964) et Marc Trénel (1866-1932) à examiner Georges Gorguloff, l’assassin du président Paul Doumer, il démissionnera de ses fonction d’expert près des tribunaux pour protester contre l’exécution du condamné qu’il considérait comme irresponsable. On notera l’intérêt particulier qu’il portera constamment à la psychanalyse. Ses principales publications, dont deux restent des ouvrages de référence : — Manuel de psychiatrie. Paris, Félix En lire plus

Michel Collée. Quelques références bibliographiques au XVIIIe siècle sur les songes, le rêve et le sommeil. Penne D’Agenais. 2020.

Michel Collée. Quelques références bibliographiques au XVIIIe siècle sur les songes, le rêve et le sommeil. Penne D’Agenais. 2020. Collée Michel – Quelques références bibliographiques en langues française sur les songes, les rêves et le sommeil au XVIIIe siècle

Garrigou-Lagrange et Benoît Lavaud. Les Circonstances de la Stigmatisation. Extrait des « Études carmélitaines mystiques et missionnaires », (Paris), 20eannée, Volume II., octobre 1936, pp. 188-207.

Garrigou-Lagrange et Benoît Lavaud. Les Circonstances de la Stigmatisation. Extrait des « Études carmélitaines mystiques et missionnaires », (Paris), 20eannée, Volume II., octobre 1936, pp. 188-207.   Réginald Garrigou-Lagrange (1877-1964). Dominicain et théologien. Penseur conservateur, pour ne pas dire réactionnaire, il est à l’origine de plus de cinq cents publications. Les Circonstances de la Stigmatisation. [p. 188] Aimablement invité à préparer un rapport sur la stigmatisation d’après l’École thomiste, j’avais dû m’excuser, faute de temps pour les recherches qu’un tel travail une nécessitées. Mais j’avais offert à mon cher maître et ami le R. P. Garrigou-Lagrange,  de présenter à Avon  la communication qu’il préparait et devait être empêché de venir présenter lui-même. La teneur des rapports précédents, les échanges de vues qui En lire plus