Articles du mot-clé : symbole

Georges Surbled. Le Rêve.Étude de psycho-physiologie. Partie 3. Extrait de la revue « La Science catholique », (Paris), 9eannée de la Deuxième n°8, 15 juin 1895, pp. 677-688.

Georges Surbled. Le Rêve.Étude de psycho-physiologie. Partie 3. Extrait de la revue « La Science catholique », (Paris), 9eannée de la Deuxième n°8, 15 juin 1895, pp. 677-688.   Absent de la bibliographe de La Science des rêves de Freud. – Troizième partie d’une série de trois dont les deux premiers sont déjà sur notre site. Georges Surbled (1855-1913). Médecin polygraphe défenseur du spiritualisme traditionnel, il participe à des nombreuses revue, en particulier dans La Revue du Monde Invisible fondée et dirigée par Elie Méric, qui parut de 1898 à 1908, soit 10 volumes et La Science catholique, revue des questions sacrées et profanes… dirigée par J.-B. Jauget et dirigée par l’abbé Biguet de 1886 à 1910. Quelques unes de ses publication : — Le Rêve. Étude de psycho-physiologie. En lire plus

Waldemar Deonna. L’ornement des lampes romaines. Extrait de la « Revue d’archéologie », (Paris), 1927, pp. 233-263.

Waldemar Deonna. L’ornement des lampes romaines. Extrait de la « Revue d’archéologie », (Paris), 1927, pp. 233-263.   Waldemar Deonna (1880-1959). Archéologue, historien et photographe. Ses recherches historiques et philologiques recouvrent un très large spectre, allant de l’archéologie classique à l’histoire comparée des religions, de l’archéologie médiévale à l’histoire de Genève, de la muséographie à l’histoire de l’art contemporain et de l’histoire des mythes à la psychologie collective. Il fut Professeur à l’Université de Genève, directeur du Musée d’art et d’histoire de Genève, conservateur du Musée archéologique de Genève. Les [p.] renvoient aux numéros de la pagination originale de l’article. – Les images ont été rajoutées par nos soins. – Nouvelle transcription de l’article original établie sur un exemplaire de collection privée sous © histoiredelafolie.fr [p. En lire plus

Louis de Jaucourt. Onéirocritie. Extrait de « l’Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers… par Diderot et D’Alembert », (Paris), Tome onze, 1765, pp. 477.

Louis de Jaucourt. Onéirocritie. Extrait de « l’Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers… par Diderot et D’Alembert », (Paris), Tome onze, 1765, pp. 477.   Louis de Jaucourt (1704-1779). Médecin et rédacteur de l’Encyclopédie. Les  images ont été rajoutées par nos soins. – Nouvelle transcription de l’article original établie sur un exemplaire de collection personnelle sous © histoiredelafolie.fr ONEIROCRITIE ou ONIROCRITIE, s. f. (Théol. payenne.) art d’interpréter les songes. C’est un mot grec composé de ὀνείρος, songe, & κρίσις, jugement. Cet art faisoit une partie trop importante de l’ancien paganisme, pour n’en pas développer l’origine. Artémidore, qui vivoit vers le commencement du ij. siecle, a donné un traité des songes, & s’est servi d’auteurs beaucoup plus anciens pour composer son ouvrage. En lire plus