Articles du mot-clé : suggestion

Paul Janet. La notion de personnalité, à M. Émile Algrave. Extrait de « La Revue Scientifique », (Paris), 2e série, n°50, 10 juin 1876, 1er semestre, pp. 574-575.

Paul Janet. La notion de personnalité, à M. Émile Algrave. Extrait de « La Revue Scientifique », (Paris), 2e série, n°50, 10 juin 1876, 1er semestre, pp. 574-575.   Paul Janet (1823-1899). Philosophe, oncle du très renommé Pierre Janet, il vaut quand même mieux que cette simple homonymie. Attaché à la philosophie hégélienne il va re-center l’histoire de la philosophie sur le corps, en tant que celui-ci assaille l’histoire de la famille, de la patrie et de la religion à partir du sentiment individuel (Newman Lao). Il n’est donc pas étonnant qu’il est produit ce long et très pertinent article sur les rapports de la suggestion et de l’hypnotisme, en plein débat sur la question avec l’ascension de J.M. Charcot et de En lire plus

Brouardel. Accusation de viol accompli pendant le sommeil hypnotique. Extrait des « Annales d’hygiène publique et de médecine légale », (Paris), 1879, I, pp. 39-57.

Brouardel. Accusation de viol accompli pendant le sommeil hypnotique. Extrait des « Annales d’hygiène publique et de médecine légale », (Paris), 1879, I, pp. 39-57.   Rapport magistral, fait à une époque (1878) où les questions sur la question de la possibilité ou non du viol sous hypnose, n’étaient encore qu’à l’état d’ébauche, qui peut servir de modèle pour une enquête médico-légale de ce genre. Paul Camille Hippolyte Brouardel (1837-1906). Médecin, spécialiste de médecine légale et de santé publique.. Il a été Doyen de la Faculté de médecine de Paris, membre de l’Académie de Médecine de Pars, membre de l’Académie des sciences.  Parmi ses très nombreuses publication nous avons retenu : —  (avec Jules Séglas). Persécutés auto-accusateurs et persécutés possédés. Extrait des « Archives de En lire plus

Jean-Martin Charcot. Sur les divers états nerveux déterminés par l’hypnotisation chez les hystériques. Extrait des « Comptes rendus hebdomadaires des séances de l’Académie des sciences », , (Paris) tome quatre-vingt-quatorzième, janvier)juin 1882, 13 février 1882, pp. 403-405.

Jean-Martin Charcot. Sur les divers états nerveux déterminés par l’hypnotisation chez les hystériques. Extrait des « Comptes rendus hebdomadaires des séances de l’Académie des sciences », , (Paris) tome quatre-vingt-quatorzième, janvier)juin 1882, 13 février 1882, pp. 403-405.   Le texte fondateur de tous les débats qui suivirent durant de nombreuses années les discussions sur l’hypnotisme et l’hystérie, communiqué à L’Académie des Sciences la même année ou Charcot fut nommé à la première chaire des maladies du système nerveux, créée pour lui par Gambetta. Le débat commença avec le Dr Dumontpallier dont nous publions la première contribution ici même. Jean-Martin Charcot (1825-1893). Médecin, neurologue, professeur d’anatomo pathologie-pathologie. Il est le fondateur avec Guillaume Duchenne (de Boulogne), de la neurologie moderne. Ses travaux sur l’hypnose et l’hystérie En lire plus