Articles du mot-clé : sabbat

Georges Surbled. Le diable et les sorciers. in « La Science catholique – Revue des sciences sacrées et profanes », 12eannée, n°8, n°15 juillet, 1898, pp. 673-685, et 12eannée, n°9, n°15 août, pp. 794-804.

Georges Surbled. Le diable et les sorciers. in « La Science catholique – Revue des sciences sacrées et profanes », 12eannée, n°8, n°15 juillet, 1898, pp. 673-685, et 12eannée, n°9, n°15 août, pp. 794-804.   Georges Surbled (1855-1913). Médecin polygraphe défenseur du spiritualisme traditionnel, il participe à des nombreuses revue, en particulier dans La Revue du Monde Invisible fondée et dirigée par Elie Méric, qui parut de 1898 à 1908, soit 10 volumes et La Science catholique, revue des questions sacrées et profanes… dirigée par J.-B. Jauget et dirigée par l’abbé Biguet de 1886 à 1910. Quelques unes de ses publication : — Le Rêve. Étude de psycho-physiologie. Partie 1. Extrait de le revue « La Science catholique », (Paris), 9e année, n°6, 15 mai 1895, pp..481-491. [en ligne En lire plus

Paul Lacroix. Sciences occultes. Extrait de l’ouvrage « Sciences & lettres au Moyen Âge et à l’époque de la Renaissance ». Deuxième édition. Paris, l’imprimerie de Firmin Didot et Cie, 1877, pp. 221-260.

Paul Lacroix. Sciences occultes. Extrait de l’ouvrage « Sciences & lettres au Moyen Âge et à l’époque de la Renaissance ». Deuxième édition. Paris, l’imprimerie de Firmin Didot et Cie, 1877, pp. 221-260.   Paul Lacroix [plus connu sous les pseudonymes de P. L. Jacob ou du Bibliophile Jacob (1806-1894). Érudit, polygraphe, il fut nommé conservateur de la bibliothèque de l’Arsenal et a notamment rédigé le catalogue de la Bibliothèque de Soleinne. Quelques publication parmi la multitude d’articles et d’ouvrages publiés sous son nom Paul Lacroix où des pseudonyme comme Bibliophile Jacob : — Nœuds d’aiguillette — Extrait de « Le Moyen-âge et la Renaissance. Tome IV : histoire et description des mœurs et usages, du commerce et de l’industrie, des sciences, des arts, des littératures et En lire plus

Le Destin exécrable de Guillemette Babin, par le réalisateur Guillaume Radot. 1948. Film N. & B. France. Drame.

Le Destin exécrable de Guillemette Babin, par le réalisateur Guillaume Radot. 1948. Film N. & B. France. Drame. 97 mn. Reconstitution romancée du procès de la sorcière Guillemette Babin, condamnée et brûlée au XVIe siècle. Guillemette Babin est la fille d’une sorcière, sa mère fut brûlée vive. Jeune fille, elle est exorcisée et devient servante. Poursuivie par les assiduités de son maître, elle lui préfère son fils qui, lui, la dédaigne. Par vengeance, elle le pousse alors au suicide. Sa maîtresse meurt également et Guillemette épouse le veuf. Dénoncée comme sorcière, elle périra à son tour dans les flammes, en dépit de l’appui d’un jeune chroniqueur qui tente de lutter contre les superstitions. Adapté du livre de Maurice Garçon : En lire plus