Articles du mot-clé : psychopathologie

Charles Lasègue. Du délire de persécutions. Extrait des « Archives générales de médecine », (Paris), 4e série, tome XXVIII, 1852, pp. 129-150.

Charles Lasègue. Du délire de persécutions. Extrait des « Archives générales de médecine », (Paris), 4e série, tome XXVIII, 1852, pp. 129-150. — Repris dans les « Etudes médicales », (Paris), tome I, 1884, pp. 546-566.    Texte princeps qui crée et décrit pour la première fois sous le nom de délire de persécution, ce qui n’était jusque là qu’un délire partiel.  Charles Lasègue (1816-1883). Neurologiste, aliéniste, premier médecin en chef de l’Infirmerie spéciale près la Préfecture de Police (Paris). Excellent clinicien il attachera son nom à la sémiologie des atteintes du nerf sciatique, et invente le signe aujourd’hui éponyme. Le syndrome de Lasègue, (rencontré dans l’hystérie), a eu moins de pérennité que le signe, mais si la maladie de Lasègue (délire des persécutions, 1852) En lire plus

Georges Dumas. La contagion des manies et des mélancolies. Article paru dans la « Revue philosophique de la France et de l’Etranger », (Paris), trente-sixième année, tome LXXII, juillet à décembre 1911, pp. 561-583.

Georges Dumas. La contagion des manies et des mélancolies. Article paru dans la « Revue philosophique de la France et de l’Etranger », (Paris), trente-sixième année, tome LXXII, juillet à décembre 1911, pp. 561-583.   Georges Dumas (1866-1946). Médecin, psychologue, philosophe, fidèle disciple de Théodule Ribot, spécialiste des émotions. Il est chargé de cours à la Sorbonne et en 1912 professeur titulaire de psychologie expérimentale et pathologique. Il fonda des instituts à Buenos Aires, Santiago du Chili et à Rio de Janeiro l’Institut franco-brésilien. Avec Pierre Janet, à qui il succèdera à la Sorbonne, il fonde la Journal de psychologie normale et pathologique en 1903. Il est surtout connu pour son Traité de Psychologie (1924) en 2 volumes et son Nouveau Traité de En lire plus

Charles Esmonet. La médecine mentale dans les œuvres de Courteline. Extrait de la revue « Le Progrès médical », (Paris), 01, 1911, pp. 149-150.

Charles Esmonet. La médecine mentale dans les œuvres de Courteline. Extrait de la revue « Le Progrès médical », (Paris), 01, 1911, pp. 149-150. Charles-Edmond Esmonet (1873-1914). Médecin, écrivain scientifique qui s’intéressa aux rapports de la médecine et de la littérature. Il fut secrétaire général de du PROGRES MEDICAL, auquel il participa par de très nombreux article et observateur du musée Civile à l’hôpital Lariboisière à Paris. Publication: : La Riviera en danger, 1907. Les [p.] renvoient aux numéros de la pagination originale de l’article. – Les  images ont été rajoutées par nos soins. – Nouvelle transcription de l’article original établie sur un exemplaire de collection personnelle sous © histoiredelafolie.fr [p. 149, colonne 2] La médecine mentale dans les œuvres de Courteline (1). Étudier chez Courteline, chez En lire plus