Articles du mot-clé : psychanalyse

Masud R. Khan. La psychologie du rêve et l’évolution de la situation psychanalytique. Extrait de la « Revue Française de Psychanalyse », (Paris), numéro 1, 1964, pp. 113-132.

Masud R. Khan. La psychologie du rêve et l’évolution de la situation psychanalytique. Extrait de la « Revue Française de Psychanalyse », (Paris), numéro 1, 1964, pp. 113-132.   Mohammed Masud Raza Khan (1924-1989). Psychanalyste britannique d’origine pakistanaise. Après de décès de ses deux premiers analystes, il entreprends une troisième avec Donald Winnicott. Puis quelques supervision suivent avec Éline Klein, puis avec Anna Freud. Il fut impliqué dans un certain nombre de scandales, qui lui ont valu dans un premier temps l’interdiction d’exercer comme didacticien, puis en 1988, après un deuxième scandale, son exclusion définitive de la Société britannique de psychanalyse. Nous retenons comme publications : Le Soi caché, traduction C. Monod.  Paris, Gallimard, 1976. Figures de la perversion, traduction C. Monod. Paris, En lire plus

Robert James. SOMNIUM. Extrait du « Dictionnaire universel de médecine, chirurgie, chymie, de botanique, d’anatomie, de pharmacie, d’histoire naturelle, &c. . Traduit de l’anglois de M. James, par Mre Diderot. Eidous & Toussaint, Revu et corrigé par M. Julien Busson. » (Paris), 1748, pp. 1564-1565.

Robert James. SOMNIUM. Extrait du « Dictionnaire universel de médecine, chirurgie, chymie, de botanique, d’anatomie, de pharmacie, d’histoire naturelle, &c. . Traduit de l’anglois de M. James, par Mre Diderot. Eidous & Toussaint, Revu et corrigé par M. Julien Busson. » (Paris), 1748, colonne. 1565.—   Robert James (1703-1776). Médecin anglais surtout connu comme l’inventeur de la poudre diaphorétique à laquelle il donna son nom. Autres articles — LYCANTHROPIA. Extrait du « Dictionnaire universel de Médecine…, traduit de l’anglos de M. James, par Mre Diderot, Eidous & Toussaint. Revu, corrigé & augmenté par M. Julien Busson, Docter-Régent de la Faculté de Médecine de Paris », (Paris), tome quatrième, 1747, colonne 1058. [en ligne sur notre site] — SOMNUS. Extrait du « Dictionnaire universel de médecine, chirurgie, En lire plus

Maurice Klippel & Trénaunay Paul Henri. Un cas de rêve prolongé d’origine toxi-infectieuse. Extrait de la« Revue de Psychiatrie (médecine mentale, neurologie, psychologie », (Paris) , nouvelle série, 3e année, tome III, 1900, pp. 161-170.

Maurice Klippel & Trénaunay Paul Henri. Un cas de rêve prolongé d’origine toxi-infectieuse. Extrait de la« Revue de Psychiatrie (médecine mentale, neurologie, psychologie », (Paris) , nouvelle série, 3e année, tome III, 1900, pp. 161-170.   François Maurice Klippel (1858-1942). Médecin, neurologue et psychiatre. Élève de Babinski à La Salpêtrière, il deviendra interne d’Alix Joffroy en 1884. Il est bien connu pour avoir lissé son nom à deux syndromes : Syndrome de Klippel-Feil : fusion congénitale d’au moins deux des sept vertèbres cervicales. Syndrome de Klippel-Trénaunay (voir ci-dessous). Paul-Henri Trénaunay (1875-    ). Médecin neurologiste élève de Maurice Klippel, de qui est resté le syndrome Klippel-Ténaunay,  apparaissant dans le développement embryonnaire et qui se caractérise par l’association d’une hypertrophie des tissus osseux En lire plus