Articles du mot-clé : possession

Les Possédées de Morzine en Savoie. Extrait de la « Revue de thérapeutique médico-chirurgicale », (Paris), 1864, pp. 446-448.

Les Possédées de Morzine en Savoie. Extrait de la « Revue de thérapeutique médico-chirurgicale », (Paris), 1864, pp. 446-448. Un des très nombreux résumés de l’affaire de Morzine. [p. 446, colonne 1] Les Possédées de Morzine en Savoie (1). Depuis 1857, il s’est établi à Morzine, en Savoie, une espèce d’épidémie morale des plus extraordinaires, qui fait croire aux bonnes gens du pays que les personnes qui en sont atteintes sont possédées du démon. La maladie a débuté chez deux petites filles très-pieuses, qui furent bientôt prises de véritables crises convulsives, accompagnées de phénomènes très-singuliers, inexplicables, qui gagnèrent de proche en proche, de façon à s’emparer d’un grand nombre d’enfants, de jeunes filles et de femmes. Ces enfants, pendant leurs crises, [p. En lire plus

A. Humbert. La Démonomane de Grèzes. Extrait de « La Lanterne de Boquillon », (Paris), 5 octobre 1902, pp. 9-11.

A. Humbert. La Démonomane de Grèzes. Extrait de « La Lanterne de Boquillon », (Paris), 5 octobre 1902, pp. 9-11.   Albert Humbert (1835-1886). Écrivain, journaliste, dessinateur et caricaturiste. Il créa cette publication en 1868 et la dirigea jusqu’à sa mort en 1886. Elle fut reprise par sa fille jusqu’en 1926. [p. 9] La Démonomane de Grèzes. — Une nouvelle sensationnelle nous parvient de Grèzes (Aveyron.) On se souvient sans doute du cas de la sœur Saint-Feuret, qui, [p. 10] atteinte de démonomanie. fut l’objet d’enquêtes retentissantes. Un télégramme de Rodez annonce que la démoniaque aurait été délivrée des obsessions dont elle était l’objet et que son état mental serait devenu des plus satisfaisants. Seuls quelques troubles digestifs se manifesteraient encore, mais En lire plus

Antoine Ritti. DÉMONOMANIE. Extrait du « Dictionnaire encyclopédique des sciences médicales – A. Dechambre », (Paris), Première série, tome vingt-sixième, DAT-DEN, pp. 682-793.

Antoine Ritti. DÉMONOMANIE. Extrait du « Dictionnaire encyclopédique des sciences médicales – A. Dechambre », (Paris), Première série, tome vingt-sixième, DAT-DEN, pp. 682-793. [p. 682] Antoine Ritti (1844-1920). Médecin aliéniste originaire de Strasbourg, il commença sa carrière dans le département de la Meurthe à l’asile de Fains, dont il fut chassé par les hostilités franco-allemandes. Il rejoint alors Paris et la Maison de Santé Esquirol. Il est un des principaux contributeurs aux atroces concis aux maladies mentales du Dictionnaire Dechambre. Les [p.] renvoient aux numéros de la pagination originale de l’article. – Par commodité les notes de bas de page ont été renvoyées en fin d’article. – Les images on été rajoutées par nos soins, hors les deux tableaux in-texte. – Nouvelle transcription de En lire plus