Articles du mot-clé : philosophie

Joseph Bidez. La métaphysique dans l’Antiquité. Extrait de la revue « L’Antiquité classique », (Paris), tome 10, fascicule 1, 1941, pp. 89-90.

Joseph Bidez. La métaphysique dans l’Antiquité. Extrait de la revue « L’Antiquité classique », (Paris), tome 10, fascicule 1, 1941, pp. 89-90.   Joseph Marie Auguste Bidez (1867-1945). Philologue classique et un historien, professeur à l’Université de Gand, il a été l’un des chercheurs les plus éminents de l’hellénisme et de l’histoire de l’Antiquité tardive, en particulier des IIIᵉ et IVᵉ siècles de notre ère. Quelques publications : — « Les premiers philosophes grecs : Techniciens et expérimentateurs », Le Flambeau : revue belge des questions politiques et littéraires, Bruxelles, Lamertin, vol. 3, no 3,‎ 1921, p. 3-26. — Catalogue des manuscrits alchimiques grecs, t. VI :Michel Psellus : épître sur la Chrysopée, opuscules et extraits sur l’alchimie et la démonologie, Bruxelles, Lamertin, 1928, XIV-246 p. Le traité d’astrologie cité par saint Basile  dans En lire plus

G. E. Hamvas. La relativité de l’interprétation et la plurivalence de l’imagerie onirique. Extrait de la revue « Psyché, Revue internationale de sciences de l’homme et de psychanalyse », (Paris), 5e année, n° 49, novembre 1950, pp. 812-826.

G. E. Hamvas. La relativité de l’interprétation et la plurivalence de l’imagerie onirique. Extrait de la revue « Psyché, Revue internationale de sciences de l’homme et de psychanalyse », (Paris), 5e année, n° 49, novembre 1950, pp. 812-826.   Nous n’avons trouvé aucune autre information bio-bibliograhique sur G. E. Hamvas, que le fait qu’il était médecin et psychanalyste. Les [p.] renvoient aux numéros de la pagination originale de l’article. – Les  images ont été rajoutées par nos soins. – Nouvelle transcription de l’article original établie sur un exemplaire de collection personnelle sous © histoiredelafolie.fr [p. 812] La relativité de l’interprétation et la plurivalence de l’imagerie onirique. Par le Dr G. E. HAMVAS. « Das Wahre ist das Ganze”. (Le Vrai, c’est la Tout). Hegel. Rien ne pétrifie tant En lire plus

Cabanis. Du sommeil et du délire. Extrait de l’ouvrage « Rapports du physique et du moral de l’homme ». Paris, De l’Imprimerie de Crapelet, Caille et Ravier, an X, [1802]. tome II, pp. 504-551.

Cabanis. Du sommeil et du délire. Extrait de l’ouvrage « Rapports du physique et du moral de l’homme ». Paris, De l’Imprimerie de Crapelet, Caille et Ravier, an X, [1802]. tome II, pp. 504-551.   Pierre-Jean-Georges Cabanis (1757-1808). Médecin, physiologiste, philosophe, franc-maçon et homme politique, il est également un des grands réformateurs de l’enseignement de la médecine en France. Sa philosophie écarte radicalement la métaphysique de l’âme. L’homme est  intégré dans la nature, il en fait partie, au point de devenir lui-même objet de science par l’étude des relations entre son physique et son moral. Quelques références: — Du degré de la certitude de la médecine, 1798 ; éd. mise à jour 1803 ; réimp. : Paris 1989. — Rapport sur l’organisation des écoles de médecine. Paris, 1799. En lire plus