Articles du mot-clé : personnalité

P. Balvet. De l’importance du sentiment de dépersonnalisation dans la pathogénie des délires. Extrait de la revue « L’Évolution psychiatrique », (Paris), fascicule IV, 1936, pp. 3-26.

P. Balvet. De l’importance du sentiment de dépersonnalisation dans la pathogénie des délires. Extrait de la revue « L’Évolution psychiatrique », (Paris), fascicule IV, 1936, pp. 3-26.   Paul Balvet (1907-2001). Psychiatre. Il dirige l’hôpital psychiatrique de Saint-Alban à partie de 1936, où il initie d’importantes réformes pour humaniser l’asile qui l’époque héberge quelque 500 malades. Il accueille François Tosquelles avec lequel, quelques année plus tard, en 1942, au Congès de Montpellier, ils dénoncent l’immobilisme et la décadence du système asilaire Français, ainsi que l’état des malades mentaux soumis à un véritable génocide. Nous renvoyons à l’histoire de ce lieu mythique largement étudié dès lors. On admet aujourd’hui qu’il fut à l’origine de l’histoire de la psychothérapie institutionnelle. Quelques publication : — (avec A. Chaurand). Asile et En lire plus

Henri Ey. Théorie de l’identité du rêve et de la pensée délirante. Extrait du « Journal de psychologie normale et pathologique », (Paris), 40eannée, n°3, juillet-septembre 1947, pp. 347-368.

Henri Ey. Théorie de l’identité du rêve et de la pensée délirante. Extrait du « Journal de psychologie normale et pathologique », (Paris), 40eannée, n°3, juillet-septembre 1947, pp. 347-368.   Henri Marie Jean Louis Ey (1900-1977). Psychiatre et neurologue, fur médecin-chef de l’hôpital psychiatrique de Bonneval (Eure-et-Loir). Élève d’Henri Claude et collaborateur d’Eugène Minkiwski, il devient avec ce dernier co-fondateur de l’Évolution psychiatrique. Esprit éclectique et érudit il orgnise les Colloques de Bonneval où il  réuni autour des thèmes de la folie, des psychiatres, des médecins, des philosophes… Il théorisera les idées de John Hughlings Jakson en les appliquant à la psychiatre et plus particulièrement à la schizophrénie. Quelques publications : — Hallucinations et Délire, Alcan 1934. réédité, éd. L’Harmattan, 2000. — En lire plus

Michel Cénac. Logorrhée néologique chez une malade atteinte de délire hallucinatoire chronique à manifestations polymorphes. Transformation de la personnalité. État maniaque. Conservation de l’orientation. Extrait du « Bulletin de la Société clinique de médecine mentale », (Paris), tome onzième, 1923, pp. 68-74.

Michel Cénac. Logorrhée néologique chez une malade atteinte de délire hallucinatoire chronique à manifestations polymorphes. Transformation de la personnalité. État maniaque. Conservation de l’orientation. Extrait du « Bulletin de la Société clinique de médecine mentale », (Paris), tome onzième, 1923, pp. 68-74.   Michel Cénac (1891-1965). Médecin, psychanalyste, membre de la Société Psychanalytique de Paris. Il fût l’élève de Trénel et Henri Claude. D’abord proche de Jacques Lacan avec qui il collaborera dans quelques articles, il s’y oppose catégoriquement lors de l’élection la la présidence de la SPP en 1953, soutenu par Marie Bonaparte dont il était un proche. Nous avons retenu quelques publications : — De certains langages crées par les aliénistes : contribution à l’ étude des glossolalies. Thèse de médecine de En lire plus