Articles du mot-clé : persécution

Auguste Marie et Dr Pailhas. Sur quelques dessins de déments précoces. Extrait du « Bulletin de la Société clinique de médecine mentale », (Paris), tome cinquième, 1912, pp. 311-319.

Auguste Marie et Dr Pailhas. Sur quelques dessins de déments précoces. Extrait du « Bulletin de la Société clinique de médecine mentale », (Paris), tome cinquième, 1912, pp. 311-319.   Auguste Armand Victor Marie (1865-1935). Médecin en chef des asiles de la Seine, Licencié en droit et homme politique. Au cours de sa carrière, il a été successivement médecin adjoint des asiles publics (en 1899), directeur fondateur et médecin en chef de la colonie familiale de la Seine en 1892, titulaire en 1896, médecin en chef de l’Asile de Villejuif (1900). Il fut à l’origine de la première exposition réalisé à Paris en 1905, d’oeuvres qu’il avait collectionnées sous le titre : Petit Musée de la folie. C’est à partir de En lire plus

Joseph Capgras. Le délire d’interprétation hyposthénique, délire de supposition. Extrait des « Annales médico-psychologiques », (Paris), 12esérie, tome II, novembre 1930, pp. 272)

Joseph Capgras. Le délire d’interprétation hyposthénique, délire de supposition. Extrait des « Annales médico-psychologiques », (Paris), 12esérie, tome II, novembre 1930, pp. 272-299)   Joseph Capgras (1873-1950). Il fut l’élève de Paul Sérieux (1864-1947), qui lui inspira sa thèse de doctorat « Essai de réduction de la mélancolie en une psychose d’involution présénile » (1900). Il arriva à la conclusion que cette affection mentale était un syndrome, qui, à l’âge avancé, n’était que le reflet mental des processus d’involution sénile liés à des modifications organiques. Il devint un collaborateur très proche de son maître et il écrivirent de très nombreux articles en commun en particulier sur le délire d’interprétation et la folie raisonnante, qui donna lieu à un ouvrage resté célèbre : Les folies raisonnantes, Le En lire plus

Eugène Gelma. Au sujet du délire. Extrait du « Journal de psychologie normale et pathologiques », (Paris), XXXVe année, 1938, pp. 287-298.

Eugène Gelma. Au sujet du délire. Extrait du « Journal de psychologie normale et pathologiques », (Paris), XXXVe année, 1938, pp. 287-298.   Eugène Gelma (1885-1953) à partir des années 1920, les travaux du professeur Eugène Gelma, titulaire de la chaire de psychiatrie de la faculté de médecine de Strasbourg, ses travaux important sur les attentats à la pudeur sur les jeunes enfants. Gelma est un des premiers à développer une réflexion théorique sur le consentement des victimes et les manœuvres de séduction auxquelles elles ont pu se livrer. Dans un article des Annales de médecine légale qui ne passe pas inaperçu, sur « l’état mental des petites filles plaignantes dans les affaires d’attentats à la pudeur », Eugène Gelma centre son propos sur En lire plus