Articles du mot-clé : perception

Gilbert Ballet. Un cas de « Fausse reconnaissance » ou de « Déjà-vu ». (Présentation de malade). Extrait de la « Revue neurologique », (Paris), tome XII, 1904, pp. 1221-1223.

Gilbert Ballet. Un cas de « Fausse reconnaissance » ou de « Déjà-vu ». (Présentation de malade). Extrait de la « Revue neurologique », (Paris), tome XII, 1904, pp. 1221-1223.   Gilbert Ballet défend l’idée que cette paramnésie est d’ordre d’un trouble de la perception contre celui d’un trouble de la mémoire. Gilbert-Louis-Simon Ballet (1853-1916). Né à Ambazas, en Haute-Vienne, son père était lui-même médecin. Elève de Jean-Martin Charcot, influencé par Théodule Ribot, il s’intéresse très tôt aux phénomènes du langage, en particulier de l’aphasie, qu’il ramène dans le champ d’investigation de la médecine, alors qu’ils se trouvent le plus souvent traités en philosophie. Il s’intéresse également très tôt aux phénomènes supra-normaux, intérêt qui ne se démentira pas tout au long de sa carrière. Il fut En lire plus

Eugène Bernard-Leroy. Nature des hallucinations. Partie 1. Article paru dans la « Revue philosophique de la France et de l’étranger », (Paris), Trente-deuxième année, LXIII, janvier à juin 1907, pp. 593-619.

Eugène Bernard-Leroy. Nature des hallucinations. Partie 1. Article paru dans la « Revue philosophique de la France et de l’étranger », (Paris), Trente-deuxième année, LXIII, janvier à juin 1907, pp. 593-619.   Une thèse majeure sur l’illusion de fausse reconnaissant, nourrie de 86 observations relevées depuis les premières publiées bien avant le terme lui-même, jusqu’à quelques nouvelles observations, suivie d’une copieuse bibliographie, en font un travail majeur et incontournable sur la question. Eugène-Bernard Leroy (1871-1932). Nous n’avons trouvé aucune donnée biographique sur ce médecin, pourtant important. Nous nous contentons donc, provisoirement de citer quelques unes de ses publications : — Dépersonnalisation et fausse mémoire. « Revue philosophique de la France et de l’étranger », (Pris), 1898 — Sur l’illusion dite de « dépersonnalisation ». « Revue philosophique de la En lire plus

Arnaud. Un cas d’illusion de « déja vu » ou de « fausse mémoire ». Article part dans la revue les « Annales médico-psychologiques », (Paris), huitième série, tome troisième, cinquante-quatrième année, 1896, pp. 455-471.

Arnaud. Un cas d’illusion de « déja vu » ou de « fausse mémoire ». Article part dans la revue les « Annales médico-psychologiques », (Paris), huitième série, tome troisième, cinquante-quatrième année, 1896, pp. 455-471. François-Léon Arnaud (1858-1927). Après avoir fait ses études de médecine à Toulouse, il est nommé nommé interne des asiles de la Seine en 1885. Il prend un poste chez Charles Vallon  à Villejuif, et termine son internat dans le service de Benjamin Ball  à Sainte-Anne. Publications : Recherches cliniques sur la paralysie générale chez l’homme. 1888. Les psychoses constitutionnelles, qui constitue le livre IV du Traité de pathologie mentale de Gilbert Ballet (1903). Les [p.] renvoient aux numéros de la pagination originale de l’article. – Les images sont celles ont été ajoutées En lire plus