Articles du mot-clé : paralysie générale

Benjamin Ball. La médecine mentale à travers les siècles. Extrait de l’ouvrage « Leçons sur les maladies mentales », (Paris), Asselin & Cie, 1880, pp. 1-35.

Benjamin Ball. La Médecine Mentale à travers les siècles. Leçon d’ouverture du cours de clinique des maladies mentales 16 novembre 1879. Paris, Asselin et Cie, 1879. 1 vol. Extrait de l’ouvrage « Leçons sur les maladies mentales », (Paris), Asselin & Cie, 1880, pp. 1-35.   Benjamin Ball nait le 20 avril 1833 à Naples et meurt le 23 février 1893 à Paris. Elève de Charles Lasègue, il sera la premier à occuper la chaire des maladies mentales créée en 1975. Ses leçons sont publiés dans ses Leçons sur les maladies mentales, dans une première édition de 1883, puis dans une seconde, augmentée de 1890. Ses principaux travaux ont portés sur le délire chronique, le rapport des aliénés et de la médecine En lire plus

Charles Esmonet. La médecine mentale dans les œuvres de Courteline. Extrait de la revue « Le Progrès médical », (Paris), 01, 1911, pp. 149-150.

Charles Esmonet. La médecine mentale dans les œuvres de Courteline. Extrait de la revue « Le Progrès médical », (Paris), 01, 1911, pp. 149-150. Charles-Edmond Esmonet (1873-1914). Médecin, écrivain scientifique qui s’intéressa aux rapports de la médecine et de la littérature. Il fut secrétaire général de du PROGRES MEDICAL, auquel il participa par de très nombreux article et observateur du musée Civile à l’hôpital Lariboisière à Paris. Publication: : La Riviera en danger, 1907. Les [p.] renvoient aux numéros de la pagination originale de l’article. – Les  images ont été rajoutées par nos soins. – Nouvelle transcription de l’article original établie sur un exemplaire de collection personnelle sous © histoiredelafolie.fr [p. 149, colonne 2] La médecine mentale dans les œuvres de Courteline (1). Étudier chez Courteline, chez En lire plus

Eugène Gelma & Georges Lerat. Un cas d’hallucinations psycho-motrices chez une paralytique générale présentant un délire de démonopathie interne. Par Eugène Gelma & Georges Lerat.

Eugène Gelma & Georges Lerat. Un cas d’hallucinations psycho-motrices chez une paralytique générale présentant un délire de démonopathie interne. Article de la « Revue de psychiatrie », (Paris), 5e série, 12e année, tome XII, n°1, janvier 1908, pp. 440-446.   Eugène Gelma (1885-1953) à partir des années 1920, les travaux du professeur Eugène Gelma, titulaire de la chaire de psychiatrie de la faculté de médecine de Strasbourg, ses travaux important sur les attentats à la pudeur sur les jeunes enfants. Gelma est un des premiers à développer une réflexion théorique sur le consentement des victimes et les manœuvres de séduction auxquelles elles ont pu se livrer. Dans un article des Annales de médecine légale qui ne passe pas inaperçu, sur « l’état mental des petites En lire plus