Articles du mot-clé : oedipe

Victor Lafitte. Destin de la psychanalyse. Extrait de la revue « La Pensée – Revue du rationalisme moderne », (Paris), nouvelle série, n°21, 11 novembre-décembre 1948, pp. 59-67.

Victor Lafitte. Destin de la psychanalyse. Extrait de la revue « La Pensée – Revue du rationalisme moderne », (Paris), nouvelle série, n°21, 11 novembre-décembre 1948, pp. 59-67.   Ce texte résume l’opinion moyenne des communistes : la psychanalyse est une doctrine irrationnelle dont le renouveau intervient à la faveur de la vague actuelle d’irrationalisme et d’obscurantisme placée sous le double patronage de Wall Street et du Vatican ; elle apporte certes des lumières intéressantes sur la formation de la sexualité infantile mais, de par sa nature irrationnelle et idéaliste, elle ne peut prétendre qu’à un statut de vague mystique. Victor Lafitte. Médecin psychiatre, membre du parti communiste français. Les [p.] renvoient aux numéros de la pagination originale de l’article. – Par En lire plus

Les mystères d’une âme. Film de Georg Wilhelm Pabst. 1926.

Les mystères d’une âme (version originale : Geheimnisse einer Seele). Un film, qui serait le premier, à présenter les théories psychanalytiques au cinéma. Film de Georg Wilhelm Pabst (Allemagne) de 1926.Il a été fait avec la collaboration et les conseils de Hanns Sachs  et Karl Abraham. Le scénario a été inspiré par un cas de Sigmund Freud et il illustre les théories de l’inconscient et du refoulement  de manière très imaginative. Par un film muet, l’auteur parvient à figurer des questions aussi sensibles que notamment celles du Complexe d’Oedipe du complexe de castration et des tendances homosexuelles refoulées. Nous en proposons un extrait significatif.

Réserve sur un point. Le Disque vert. Par Jean Paulhan. 1924.

Jean Paulhan. Réserve sur un point. Article paru dans la publication « Le Disque vert », (Paris-Bruxelles), deuxième année, troisième série, numéro spécial « Freud », 1924, pp. 181-184. Jean Paulhan (1884-1968). Ecrivain, critique littéraire et éditeur bien connu. Animateur de la Nouvelle Revue Française (NRF) de 125 à 1940. Fils du philosophe Frédéric Paulhan (voir article sur notre site], il étudie la psychologie dans le sillage de Pierre Janet de Georges Dumas. Il participe à de nombreuses revues, dont la Revue Philosophique de la France et de l’Etranger. Quelques publication : — Sur un défaut de la pensée critique (1929) — Sa série des Causes célèbres, 1946, 1947, 1950. [p. 181] RÉSERVE SUR UN POINT. Si Freud ne voulait être qu’un moraliste (ou bien En lire plus