Articles du mot-clé : neurologie

Μ. Tamburini. La théorie des hallucinations. Extrait de « Revue scientifique de la France et de l’Étranger », (Paris), troisième série, tome I, (tome XXVII de la colection), 1ère année, 1er semestre, janvier à juillet 1881, pp. 138-142.

Μ. Tamburini. La théorie des hallucinations. Extrait de « Revue scientifique de la France et de l’Étranger », (Paris), troisième série, tome I, (tome XXVII de la colection), 1ère année, 1er semestre, janvier à juillet 1881, pp. 138-142.   Tamburini à la suite des théories de Ferrier, Münk et Nothnagel, tente une application de leurs découvertes physiologiques au problème de l’hallucination. Il admet comme cause fondamentale un état d’excitation des centres sensoriels corticaux. Augusto Tamburini (1848-1919). Médecin psychiatre italien. Quelques publications : — Préface à la traduction italienne du traité de Emil Kraepelin Trattato di psichiatria. Traduzione sulla VII edizione originale per il Dott. Guido Milano, Dottor Francesco Vallardi, s.. d (1906). — Contributo clinico e anatomo-patologico alle localizzazioni cerebrali, En lire plus

Brown-Séquard. Recueil de faits : le sommeil normal, comme le sommeil hypnotique, est le résultat d’une inhibition de l’activité intellectuelle. Extrait des « Archives de physiologie normale et pathologique », (Paris), 1889, pp. 333-335.  

Brown-Séquard. Recueil de faits : le sommeil normal, comme le sommeil hypnotique, est le résultat d’une inhibition de l’activité intellectuelle. Extrait des « Archives de physiologie normale et pathologique », (Paris), 1889, pp. 333-335.     Brown-Séquard Charles Édouard (1817-1894). Physiologiste et neurologue. A décrit le syndrome qui porte son nom,  syndrome neurologique consécutif à une atteinte de l’hemi-moelle, en 1850 et publié en 1851. Ses très nombreuses publications nous obligent à renvoyer le lecteur aux diverses études spécialisées en particulier les deux notices : Notice sur les travaux scientifiques de M. C.E. Brown-Séquard, G. Masson (Paris), 1878, et Notice sur les travaux scientifiques de M. C.E. Brown-Séquard, G. Masson (Paris), 1881, Nous signalons seulement : — Recherches et expériences sur la physiologie de En lire plus

Jean-Martin Charcot. Sur les divers états nerveux déterminés par l’hypnotisation chez les hystériques. Extrait des « Comptes rendus hebdomadaires des séances de l’Académie des sciences », , (Paris) tome quatre-vingt-quatorzième, janvier)juin 1882, 13 février 1882, pp. 403-405.

Jean-Martin Charcot. Sur les divers états nerveux déterminés par l’hypnotisation chez les hystériques. Extrait des « Comptes rendus hebdomadaires des séances de l’Académie des sciences », , (Paris) tome quatre-vingt-quatorzième, janvier)juin 1882, 13 février 1882, pp. 403-405.   Le texte fondateur de tous les débats qui suivirent durant de nombreuses années les discussions sur l’hypnotisme et l’hystérie, communiqué à L’Académie des Sciences la même année ou Charcot fut nommé à la première chaire des maladies du système nerveux, créée pour lui par Gambetta. Le débat commença avec le Dr Dumontpallier dont nous publions la première contribution ici même. Jean-Martin Charcot (1825-1893). Médecin, neurologue, professeur d’anatomo pathologie-pathologie. Il est le fondateur avec Guillaume Duchenne (de Boulogne), de la neurologie moderne. Ses travaux sur l’hypnose et l’hystérie En lire plus