Articles du mot-clé : Morzine

Anonyme. Sœur Saint-Fleuret. Une religieuse mordue par le diable. Extrait du journal « La Lanterne », (Paris), vingt-cinquième année, n° 9185, mardi 17 juin 1902, page 2, colonne 2-3.

Anonyme. Sœur Saint-Fleuret. Une religieuse mordue par le diable. Extrait du journal « La Lanterne », (Paris), vingt-cinquième année, n° 9185, mardi 17 juin 1902, page 2, colonne 2-3.   [p. 2, colonne 2] SŒUR SAINT-FLEURET UNE RELIGIEUSE MORDUE PAR LE DIABLE À l’orphelinat de Grèzes. — Les tribulations de sœur Saint-Fleuret. — Brûlures et empreintes de mâchoires. — A quand le pèlerinage ? Les journaux de l’Aveyron ayant raconté des faits extraordinaires qui se passeraient à l’orphelinat de Grèzes, près de Laissac, concernant une religieuse de cet établissement, nous avons demandé confirmation à notre correspondant de Rodez, qui nous adresse la dépêche suivante : Rodez, 14 juin. Une religieuse, la sœur Saint-Fleuret, originaire du canton de Bozonis, est bien atteinte de démonomanie. Cela En lire plus

Alexandre Axenfeld. Jean Wier et la Sorcellerie. Article paru dans les « Conférences historiques faites pendant l’année 1865 à la Faculté de médecine de Paris », (Paris), Germer Baillière, 1866, pp. 383-443.

Alexandre Axenfeld. Jean Wier et la Sorcellerie. Article paru dans les « Conférences historiques faites pendant l’année 1865 à la Faculté de médecine de Paris », (Paris), Germer Baillière, 1866, pp. 383-443. Et tiré à part : Jean Wier et la Sorcellerie. Paris, Germer Baillière, 1866. 1 vol. in-8°, 95 p. Alexandre Axenfeld (1825-1876). D’origine ukrainienne (né à Odessa), naturalisé français, il fut professeur à la Faculté de médecine de Paris. Il fut l’élève de Jean-Baptiste Bouillaud et Gabriel Andral. Durant un temps il fut aussi, bibliothécaire de la faculté de médecine. Il eut comme patients, Adèle Hugo et Gustave Flaubert. Quelques publications : —  Des principaux accidents qui s’observent à la suite de la trachéotomie, chez les enfants atteints de croup. Thèse de En lire plus

Bourneville. Les Diables de Morzine en 1861, ou les Nouvelles possédées. Journal de médecine mentale de Delasiauve. 1861.

Bourneville. Les Diables de Morzine en 1861, ou les Nouvelles possédées. Article paru dans la « Journal de médecine mentale », (Paris), tome premier, 1861, pp. 375-376. Désiré-Magloire Bourneville (1840-1909) est à l’origine d’une publication annuelle : Recherches cliniques et thérapeutiques sur l’épilepsie, l’hystérie et l’idiotie. Compte rendu du service des épileptiques et des enfants idiots et arriérés de Bicêtre, qui parut de 1882 à 1907. Mais il est surtout connu pour avoir été à l’origine de la publication des Leçons de CHARIOT, sur les maladies du système nerveux faites à la Salpêtrière de 1872-1877. – Il sera à l’origine en 1876, avec Regnard, de la remarquable Iconographie photographique de la Salpêtrière et en 1880 des Archives de neurologie. Quelques publication :  — Bourneville  & E. En lire plus