Articles du mot-clé : mélancolie

Achille Foville Fils. Folie. Extrait du « Nouveau dictionnaire de médecine et de chirurgie pratique, s. l. d., du Dr JACCOUD », tome 15, FŒ-GÉNÉR, 1882, pp. 208-276.

Achille Foville Fils. Folie. Extrait du « Nouveau dictionnaire de médecine et de chirurgie pratique, s. l. d., du Dr JACCOUD », tome 15, FŒ-GÉNÉR, 1882, pp. 208-276.   Achille Louis François Foville (fils) (1832-1887). Médecin aliéniste, fils d’Achille Louis Foville. Il fut directeur de l’asile des Quatre-mares, puis inspecteur général des établissements de bienfaisance et des services des aliénés de Paris. Il dirigea les Annales médico-psychologiques. Vice-président de l’Académie de Rouen Quelques publications: — Des aliénés (1870). — Etude clinique de la folie avec prédominance du délire des grandeurs. 1871. — Les Aliénés aux Etats-Unis (1873). — La Législation relative aux aliénés en Angleterre et en Ecosse (1885). — Les nouvelles institutions de bienfaisance, les dispensaires pour enfants malades, l’hospice En lire plus

Jules Séglas et Brouardel. Persécutés auto-accusateurs et persécutés possédés. Extrait des « Archives de Neurologie », (Paris), volume XXVI, 1893, pp. 433-447.

Jules Séglas et Brouardel. Persécutés auto-accusateurs et persécutés possédés. Extrait des « Archives de Neurologie », (Paris), volume XXVI, 1893, pp. 433-447. Et compte-rendu de cet article par les auteurs eux-même : Extrait du Congrès de Médecine Mentale. Quatrième session, tenue à La Rochelle du 1er août au 6 août 1893. Comptes-rendus. (La Rochelle), 1894, pp. 548-549.   Ici apparait pour la première fois l’association de dédoublement de la personnalité et de la possession dans une présentation de malade qui n’est pas à proprement parlé, démoniaque, mais possédée par un mauvais esprit. L’esprit reste le même. Louis Jules-Ernest Séglas (1856-1939). Médecin psychiatre à l’origine de nombreux travaux et auteur lui-même il fut à l’origine du concept du « délire des négation ». Il étudia plus En lire plus

Philibert Burlet. Du spiritisme considéré comme cause d’aliénation mentale. Lyon, Imprimerie de Richard & Cie, 1863. 1 vol. in-8°, 2 ffnch., 57 p., 1 ffnch.

Philibert Burlet. Du spiritisme considéré comme cause d’aliénation mentale. Lyon, Imprimerie de Richard & Cie, 1863. 1 vol. in-8°, 2 ffnch., 57 p., 1 ffnch.   Il semble, sans certitude, que la première partie soit extraite de la thèse de médecine de l’auteur. L’ensemble pourtant est la reprise, très remodelé, des deux articles parus dans la Gazette médicale de Lyon », (Lyon), 1862, pp. 557-560, et 1863, pp. 10-13. Burlet Philibert. Du spiritisme considéré comme cause d’aliénation mentale.] in « Gazette médicale de Lyon », (Lyon), 1862, pp. 557-560. Et 1863, pp. 10-13. – Ces deux extraits ont donné lieu à un tiré-à-part : 1963. 1 vol. in-8°, 23 p. [B. n. F. : 8- TD86—252.] [Référence: Bibl. Montpellier. Maladies mentales. Recueil 5546.] En lire plus