Articles du mot-clé : mélancolie

Georges Dumas. La contagion des manies et des mélancolies. Article paru dans la « Revue philosophique de la France et de l’Etranger », (Paris), trente-sixième année, tome LXXII, juillet à décembre 1911, pp. 561-583.

Georges Dumas. La contagion des manies et des mélancolies. Article paru dans la « Revue philosophique de la France et de l’Etranger », (Paris), trente-sixième année, tome LXXII, juillet à décembre 1911, pp. 561-583.   Georges Dumas (1866-1946). Médecin, psychologue, philosophe, fidèle disciple de Théodule Ribot, spécialiste des émotions. Il est chargé de cours à la Sorbonne et en 1912 professeur titulaire de psychologie expérimentale et pathologique. Il fonda des instituts à Buenos Aires, Santiago du Chili et à Rio de Janeiro l’Institut franco-brésilien. Avec Pierre Janet, à qui il succèdera à la Sorbonne, il fonde la Journal de psychologie normale et pathologique en 1903. Il est surtout connu pour son Traité de Psychologie (1924) en 2 volumes et son Nouveau Traité de En lire plus

Esquirol. Démonomanie. Extrait du « Dictionnaire des sciences médicales – Panckoucke », tome 8, DAC-DES, 1814, pp. 294-318.

Esquirol. DÉMONOMANIE. Extrait du « Dictionnaire des sciences médicales – Panckoucke », (Paris), tome 8, DAC-DES, 1814, pp. 294-318. Jean-Étienne-Dominique Esquirol est né à Toulouse le 4 janvier 1772 et mort à Paris le 12 décembre 1840. Médecin aliéniste, il est à l’origine de la loi de 1838 obligeants chaque département français à se doter d’un asile psychiatrique, qui deviendront les hôpitaux spécialisés. Il fût en médecine l’élève de Jean-Nicolas Corvisart et le collaborateur de Philippe Pinel à l’hôpital de la Salpêtrière. Sur le plan épistémologique il fut l’un des premiers à établir une distinction entre hallucination et illusion. Nous renvoyons pour plus de détails sur la vie et la carrière de ce pilier fondateur de la psychiatrie au Dictionnaire biographique de En lire plus

Aumont. Délire. Extrait de « L’Encyclopédie », (Paris), tome 4, 1751, pp. 785-788.

Aumont. Délire. Extrait de « L’Encyclopédie », (Paris), tome 4, 1751, pp. 785-788.   Arnolph d’Aumont (1721-1800). Médecin et professeur, auteur de plus de 200 articles parus dans l’Encyclopédie. Les  images ont été rajoutées par nos soins. – Nouvelle transcription de l’article original établie sur un exemplaire de collection personnelle sous © histoiredelafolie.fr   DÉLIRE, s. m. (Médecine.) est un genre de lésion des fonctions animales. L’étymologie la plus vraisemblable de ce nom vient, selon plusieurs auteurs, du mot lira, qui signifie un fossé en ligne droite que l’on fait dans les champs, qui sert à diriger les sillons ; ainsi d’aberrare de lirâ, s’écarter du principal sillon, a été fait le mot delirus, appliqué par allusion à un homme qui s’écarte de la règle de En lire plus