Articles du mot-clé : mélancolie

Nicole Jacques-Lefèvre. Théories et fictions : imaginaire textuel et représentations du corps, des sorcières aux hystériques (XIVe-XIXe siècles).

Nicole Jacques-Lefèvre. Théories et fictions : imaginaire textuel et représentations du corps, des sorcières aux hystériques (XIVe-XIXe siècles). Conférence prononcée à l’ENS de Lyon, 10 juin 2010 A l’occasion de la sortie de son dernier ouvrage Histoire de la sorcellerie démoniaque. Les grands textes de référence, Honoré Champion, 2020, notre amie Nicole Jacques-Lefèvre nous a autorisé à mettre en ligne cette communication inédite. Nous l’en remercions vivement. Nicole Jacques-Lefèvre, professeure des Universités émérite, est spécialiste de la littérature du XVIIIe siècle, de l’illuministe Louis-Claude de Saint-Martin (1743-1803), et des discours démonologiques. Elle a publié dans ces domaines de nombreux articles, études et éditions critiques. Elle a dirigé à l’E.N.S. Fontenay-Saint-Cloud le Centre de recherche Littérature et Discours du Savoir, et En lire plus

Auguste Motet. Cauchemar. Extrait du « Nouveau Dictionnaire de Médecine et de Chirurgie pratiques – Jaccoud », (Paris), 1867, Tome VI, pp. 550-567.

Auguste Motet. Cauchemar. Extrait du « Nouveau Dictionnaire de Médecine et de Chirurgie pratiques – Jaccoud », (Paris), 1867, Tome VI, pp. 550-567. L’auteur divise l’historique en trois périodes. 1° La période hippocratique ou humorale, s’étendant depuis les temps les plus reculés jusque vers le XIe siècle. 2° La période des exagérations entretenues par l’ignorance, l’exaltation du sentiment, du merveilleux : c’est le temps des apparitions démoniaques, des évocations de la sorcellerie ; elle finit au XVIIIe siècle. 3° La période contemporaine où les faits sont autrement interprétés et rentrent dans le domaine purement médical, d’où ils n’auraient jamais dû sortir. MOTET Auguste (1832-1909). Directeur médical de la maison de santé Belhomme à Paris. – Membre de l’Académie de médecine (élu en 1895). – Président En lire plus

Gilbert Robin. Les haines familiales. Extrait des « Annales médico-psychologiques », (Paris), douzième série, tome premier, quatre-vingt-quatrième année, 1926, pp. 309-329.

Gilbert Robin. Les haines familiales. Extrait des « Annales médico-psychologiques », (Paris), douzième série, tome premier, quatre-vingt-quatrième année, 1926, pp. 309-329.   Comme bien souvent, cet article anticipe la parution prochaine d’un auteur sur un sujet précis, ce qui enfaite la parution princeps. Gilbert Robin (1893-1967). Romancier, essayiste et psychiatre français, spécialiste de l’enfance et de l’adolescence, connu sous les pseudonymes de « Gil Robin » et de « Docteur G. Durtal ». Il fut l’un des premiers médecins français à s’intéresser à la psychanalyse et à visiter Sigmund Freud (1928). Il fut également en contact avec les premiers membres du moment des surréalistes. Quelques publications : — (avec Henri Colin). Délire de possession chez une mélancolique avec hallucinations psychomotrices obsédantes à caractère coprolalique. En lire plus