Articles du mot-clé : manie

Frederic Bérard. Doctrine des rapports du physique et du moral, pour servir de fondement à la métaphysique, 1823, Chapitre X, pp. 594-605.

Frederic Joseph Bérard. Doctrine des rapports du physique et du moral, pour servir de fondement à la métaphysique, 1823, Chapitre X, pp. 594-605.   Frederic Joseph Bérard (1789-1828). Médecin et philosophe. Après avoir tenu la chair de Médecine à la faculté de Paris, il occupa la chair d’Hygiène à Montpellier. qui s’opposa aux théories développées par Cabanis, qui sontde développer ses thèses matérialistes sur le lien entre vie psychique et vie physiologique : montrer que les mouvements de l’esprit dépendent de la conformation du corps. Ainsi, un homme bilieux ne pourra-t-il pas avoir une réflexion parfaitement saine et inversement, la nature de la pensée influera sur la nature de la santé. D’ailleurs l’ouvrage dont est extrait le chapitre ici en ligne En lire plus

Jules Baillarger. Application de la physiologie des hallucinations à la physiologie du délire considéré d’une manière  générale. Théorie de l’automatisme. Extrait des « Recherches sur les maladies mentales », (Paris) tome 1, pp. 494-500.

Jules Baillarger. Application de la physiologie des hallucinations à la physiologie du délire considéré d’une manière  générale. Théorie de l’automatisme. Extrait des « Recherches sur les maladies mentales », (Paris) tome 1, 1890, pp. 494-500.   Jules Baillarger (1809-1890). Médecin aliéniste, élève d’Esquirol, il fut un des co-fondateur des Annales médico-psychologiques en 1843. Il a beaucoup travaillé sur les hallucinations et fut un des acteurs de la discussion de 1855 sur la nature de celles-ci. Mais il publia également d’importants travaux sur la mélancolie et la folie à double forme, appelée aujourd’hui troubles bipolaires. Quelques publications : — Fragments pour servir à l’histoire des hallucinations. Mémoire lu à la Société de médecine de Paris. Extrait de la « Revue médicale », 1842, cahier de En lire plus

Henri Dagonet. Les sentiments et les passions dans leurs rapports avec l’aliénation mentale. Extrait des « Annales médico-psychologiques », (Paris), 8esérie, t. II, juillet 1895, pp. 5-32.

Henri Dagonet. Les sentiments et les passions dans leurs rapports avec l’aliénation mentale. Extrait des « Annales médico-psychologiques », (Paris), 8esérie, t. II, juillet 1895, pp. 5-32.   Henri Dagonet (1823-1902). Médecin aliéniste. Président de la la Société médico-psychologique (1885). Fils de Grégoire Dagonet, lui même médecin aliénéniste et fondateur de l’asile de Châlons-sur-Marne. A l’ouverture de l’asile Sainte-Anne en 1867, il est nommé médecin en chef de la division des hommes. Il est l’auteur d’un Traité élémentaire et pratique des maladies mentales, qui connut deux éditions. La seconde de 1876, a cela de remarquable qu’elle fut la première publication psychiatrique à faire appel à la photographie. Nous avons gardé l’orthographe, la syntaxe et la grammaire de l’original.
 – L’image du portrait En lire plus