Articles du mot-clé : maléfice

François Lebrun. Le « Traité des Superstitions » de Jean-Baptiste Thiers, contribution à l’ethnographie de la France du XVIIe siècle. Extrait des « Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest (Anjou, Maine, Touraine) » (Rennes), — Tome LXXXIII, n° 3, septembre 1976, pp. 443-465.

François Lebrun. Le « Traité des Superstitions » de Jean-Baptiste Thiers, contribution à l’ethnographie de la France du XVIIe siècle. Extrait des « Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest (Anjou, Maine, Touraine) » (Rennes), — Tome LXXXIII, n° 3, septembre 1976, pp. 443-465.   François Lebrun (1923-2013). Historien. Professeur émérite d’histoire moderne à l’université Rennes 2 Haute Bretagne, François Lebrun est un spécialiste de l’Anjou à l’époque moderne. Quelques publication : — Les hommes et la mort en Anjou aux XVIIIe e tXVIIIe siècles, Paris, La Haye, Éditions Mouton, 1971. — La Vie conjugale sous l’Ancien Régime, Colin, 1975, rééd. 1998 — Se soigner autrefois.Médecins, saints et sorciers  aux XVIIe etXVIIIe siècles, Messidor, 1983. — L’Europe et le monde : XVIe, XVIIe, XVIIIe siècle, Armand Colin, coll. En lire plus

Michéa. De la sorcellerie et de la possession démoniaque dans leurs rapports avec le progrès de la physiologie pathologique. Extrait de la « Revue contemporaine », (Paris), onzième année, 2e série, tome vingt-cinquième, LXe de la collection, 1862, pp. 526-566.

Michéa. De la sorcellerie et de la possession démoniaque dans leurs rapports avec le progrès de la physiologie pathologique. Extrait de la « Revue contemporaine », (Paris), onzième année, 2e série, tome vingt-cinquième, LXe de la collection, 1862, pp. 526-566.   Claude-François Michéa (1815-1882). Médecin aliéniste, d’abord interne, puis directeur durant de longues années de à la maison de santé Marcel-Sainte-Colombe, drue Picpus, à Paris. Un des fondateur de la Société médico-psychologique et un des plus actifs collaborateurs des Annales média-psychologiques. Il fut un des premiers aliénistes à traiter de la question de la folie et de la responsabilité des aliénés devant les tribunaux. Outre les quelques publications citées ci-dessous on lui doit de nombreux travaux sur l’histoire de la médecine en général. Quelques publications En lire plus

Albert Réville. Histoire du Diable, ses origines, sa grandeur et sa décadence, à propos d’un récent ouvrage allemand. Extrait de la « Revue des Deux Mondes », Paris, 2e période, tome 85, 1870, pp. 101-134.

Albert Réville. Histoire du Diable, ses origines, sa grandeur et sa décadence, à propos d’un récent ouvrage allemand. Extrait de la « Revue des Deux Mondes », Paris, 2e période, tome 85, 1870, pp. 101-134.   Albert Réville est né à Dieppe le 3 novembre 1826 et mort à Paris le 25 octobre 1906. Théologien et pasteur de l’église réformée de tendance protestante libérale. Il sera le premier titulaire de la chaire d’histoire des religions au Collège de France. Il fut aussi le premier président de la section des sciences religieuses à L’Ecole Pratique des Hautes-Etudes, et le fondateur de la très célèbre Revue de l’histoire des religions. Parmi une vingtaine d’ouvrages touchant à l’histoire des religions nous en retiendrons deux en En lire plus