Articles du mot-clé : légende

J. Nippgen. Le loup-garou et le goblin. Extrait de la « Revue des traditions populaires », (Paris), 1910, 3, pp. 98-100.

J. Nippgen. Le loup-garou et le goblin. Extrait de la « Revue des traditions populaires », (Paris), 1910, 3, pp. 98-100.   Joseph Nippgen. Anthropologue. Membre de la Société Française d’Ethnographie. Quelques publications : — Les maladies démoniaques dans les traditions populaires finoises. Extrait de la « Revue anthropologique / publiée par les professeurs de l’École d’anthropologie de Paris », (Paris), trente-neuvième année, 1929, pp. 94-106. [en ligne sur notre site] — Les traditions populaires landaises (région Dax). Revue de Folklore français, n°4, 1930, — Origine et époque des emprunts d’anciens mots germaniques par les langues finnoises baltiques. Bulletins et Mémoires de la Société d’anthropologie de Paris / Année 1907 / Volume 8 / Numéro 1 / pp. 179-203. — La langue primitive des En lire plus

Pierre Saintyves. Les Guérisseurs mystiques. Extrait de la « Revue d’anthropologie », (Paris), 1928, pp. 71-89.

Pierre Saintyves. Les Guérisseurs mystiques. Extrait de la « Revue d’anthropologie », (Paris), 1928, pp. 71-89.   Pierre Saintyves [de son vrai nom Émile Nourry] (1870-1935). Libraire et éditeur, érudit et curieux, il fut aussi un précurseur des études folkloriques. Il fut président de la Société du folklore français et directeur de la Revue du folklore français et de la Revue anthropologique, ainsi que maître de conférences à l’École d’anthropologie de Paris. Auteur de nombreux ouvrages et publications dalles revues, nous avons relevé quelques titres : — Les saints successeurs des dieux. I. L’origine du culte des saints II. Les sources des légendes hagiographiques. III. La mythologie des noms propres, Nourry, 1907. — La force magique : du mana des primitifs au dynamisme scientifique, Émile Nourry, 1914 — En lire plus

Anonyme. Pourquoi le Diable a-t-il des cornes ? Extrait de la revue « L’Intermédiaire des chercheurs et des curieux », (Paris), volume 5, année 5, colonne 59, et colonne 347.

Anonyme. Pourquoi le Diable a-t-il des cornes ? Extrait de la revue « L’Intermédiaire des chercheurs et des curieux », (Paris), volume 5, année 5, colonne 59, et colonne 347.   Les cornes du Diable. — Pourquoi le Diable a-t-il des cornes ? Les cornes du Diable. Si le plus laid démon du monde Ne peut donner que ce qu’il a : Sous sa peau de serpent immonde, — (N’allez pas trop crier : « holà ! » SI je dépasse un peu les bornes !) — Il fallut bien que le diable eût des cornes, (Moi, j’en suis archi-convaincu,) Puisque qu’avec Eve, sa complice, Il planta ce noble appendice, Sur le front du premier… mari. UN CONFRÈRE.