Articles du mot-clé : Janet

Pierre Brunet. La psycho-analyse. Extrait des « Mémoires de l’Académie des sciences, arts et belles-lettres de Dijon », (Dijon), II, Bulletin, 1923, pp. 47-72.

Pierre Brunet. La psycho-analyse. Extrait des « Mémoires de l’Académie des sciences, arts et belles-lettres de Dijon », (Dijon), II, Bulletin, 1923, pp. 47-72.   Pierre Brunet (1893-1950). Spécialiste du XVIIIe siècle, étudia également l’histoire des sciences dans l’Antiquité. Directeur de la Revue d’Histoire des Sciences, après avoir participé à la célèbre Revue de Synthèse. Pour plis de détail nous au In memoriamrenvoyons  d’Henri Berr. Quelques publications : — Le rêve, psychologie et physiologie. Paris, Librairie Stock, 1924. 1 vol. In-18. Texte intégral. [en ligne sur notre site] — Les physiciens hollandais et la méthode expérimentale en France au XVIIIe siècle. Paris, Librairie scientifique Albert-Blanchart, 1926. — (en colaboration avec Aldo Mielo). Histoire des Sciences. Pais, Payot, 1935. Les [p.] renvoient aux numéros de la En lire plus

Morichau-Beauchant. Le « rapport affectif » dans la cure des psychonévroses. Extrait de la « Gazette des hôpitaux civils et militaires », (Paris), 84eannée, 1911, pp. 1845-1849.

Morichau-Beauchant. Le « rapport affectif » dans la cure des psychonévroses. Extrait de la « Gazette des hôpitaux civils et militaires », (Paris), 84eannée, 1911, pp. 1845-1849. Pierre-Ernest-René Morichau-Beauchant nait le 1er novembre 1873 et meurt le 6 octobre 1952. il adhère au groupe de Zurich duquel il s’éloignera dès après la guerre. Son intérêt pour la philosophie et la psychologie, ainsi que pour la langue allemande, l’amène très tôt à découvrir les écrits de Freud. C’est probablement dans l’année 1900 qu’il prend connaissance de La Traumdeutug, alors qu’à Lyon est soutenue pour la première fois une thèse prenant appui sur les travaux de Freud. Il est reconnu par les historiens de la psychanalyse pur être le premier français qui ait adhéré vivement à la En lire plus

Philippe Chaslin. Le Freudisme. Revue critique extraite du « Journal de Psychologie normale et pathologique », (Paris) ; XXe année, 1923, pp. 655-668.

Philippe Chaslin. Le Freudisme. Revue critique extraite du « Journal de Psychologie normale et pathologique », (Paris) ; XXe année, 1923, pp. 655-668. Philippe Chaslin (1857-1923). Aliéniste, grand spécialiste de la nosographie française et allemande, il fait une description fort pertinente de la confusion mentale et de la folie discordante, synonyme de schizophrénie [La confusion mentale primitive. Stupidité, démence aiguë, stupeur primitive. Paris, Asselin et Houzeau, 1895. 1 vol. in-8°, IX p., 264 p.]. Il fut chef à la Salpêtrière, après avoir exercé à Bicêtre. Il est le premier à s’opposer avec vigueur à la théorie de la dégénérescence alors dominante. On lui doit un ouvrage resté sans égal : Eléments de sémiologie et clinique mentales. Paris, Asselin et Houzeau, 1912. 1 vol. in-8°, En lire plus