Articles du mot-clé : incube

Le Pelletier de la Sarthe. RÊVE. Extrait du « Traité de physiologie médicale et philosophique », (Paris), tome quatrième, 1839, pp. 410-422.

LePelletier de la Sarthe. RÊVE. Extrait du « Traité de physiologie médicale et philosophique », (Paris), tome quatrième, 1839, pp. 410-422.   Almire-René-Jacques LePelletier (de la Sarthe) (1790-1880). Médecin, élève de Guillaume Dupuytren. Quelques publications : — Essais de médecine physiologique, renfermant des considérations générales sur la sympathie et l’antipathie, la médecine morale, l’influnece réciproque du moral sur le physique, et la médecine moderne comparée à celle du moyen âge. Au Mans, Imprimerie de Fleuriot, 1823. 1 vol. in-8°, 1 fnch., II p., 66 p. 5/3/97 — Le magnétisme éclairé par l’expérience et réduit aux faits rigoureusement démontrés; discours lu à la séance publique de la société. Le Mans, Monnoyer, 1841. 1 vol. in-8°, 31 p. — Système pénitentiaire. Le bagne, la prison cellulaire, la déportation. En lire plus

Joseph Frank. L’INCUBE (cauchemar). Extrait du « Traité de pathologie interne », (Bruxelles), tome II, pp. 26-28.

Joseph Frank. L’INCUBE (cauchemar). Extrait du « Traité de pathologie interne », (Bruxelles), tome II, 1842, pp. 26-28.   Joseph Frank (1771-1842). Médecin allemande, qui laissa dans sa langue d’origine un important travail : Praxeos medicæ universæ præcepta, Leipsick, 1821-43, 13 vol.. Ses traductions en français se résumant en 1 ou 2 volumes. Les [p.] renvoient aux numéros de la pagination originale de l’article. – Par commodité nous avons renvoyé les notes originales de bas de page en fin d’article. – Les images, ont été rajoutées par nos soins. – Nouvelle transcription de l’article original établie sur un exemplaire de collection privée sous © histoiredelafolie.fr [p. 26, colonne 2] CHAPITRE X. — DE L’INCUBE (cauchemar). § I DÉFINITION. BIBLIOGRAPHIE. Définition. — L’incube (1) est constitué par une En lire plus

Alexandre Pougens. CAUCHEMAR. Extrait du « Dictionnaire de médecine pratique et de chirurgie, mis à la portée de tout le monde, ou moyens les plus simples, les plus modernes, et le mieux éprouvés de traiter toutes les infirmités humaines. Seconde édition ». 1817, A Gand et à Bruxelles, pp. 147-148.

Alexandre Pougens. CAUCHEMAR. Extrait du « Dictionnaire de médecine pratique et de chirurgie, mis à la portée de tout le monde, ou moyens les plus simples, les plus modernes, et le mieux éprouvés de traiter toutes les infirmités humaines. Seconde édition ». 1817, A Gand et à Bruxelles, pp. 147-148.   Félix Joseph Marie Alexandre Pougens (1772-1845). Docteur en Médecine de la Faculté de Montpellier, Médecin de l’Hospice et des Prisons de Millau, Membre correspondant des Sociétés médicales de Paris, de Médecine pratique de Montpellier et de Paris, Membre du Comité de Vaccine de l’Arrondissement de Millau, Département de l’Aveyron, etc. — Considérations sur l’étendue des connaissances et sur la nature des devoirs qu’imposent l’étude et l’exercice de la médecine, présentées et soutenues En lire plus