Articles du mot-clé : hystérie

J. E. M. Guiaud. Essai physiologique et pathologique sur le sommeil. Thèse n°114 présentée et soutenue à la Faculté de Médecine de Paris, le 13 juin 1816… Paris, de l’imprimerie de Didot jeune,1816. 1 vol. in-4°, 38 p.

J. E. M. Guiaud. Essai physiologique et pathologique sur le sommeil. Thèse n°114 présentée et soutenue à la Faculté de Médecine de Paris, le 13 juin 1816… Paris, de l’imprimerie de Didot jeune, 1816. 1 vol. in-4°, 38 p.   J. E. M. Guiaud. Docteur en médecine. Autre publication : — De l’influence de quelques sciences naturelles sur la physiologie. In « L’observateur Provençal des sciences médicales dédié à Hippocrate. Tome premier, 1821. Les [p.] renvoient aux numéros de la pagination originale de l’article. – Les images on été rajoutées par nos soins. – Nouvelle transcription de l’article original établie sur un exemplaire de collection privée sous © histoiredelafolie.fr [p. V] PHYSIOLOGIQUE ET PATHOLOGIQUE SUR LE SOMMEIL. AVANT-PROPOS. La bienveillance flatteuse qu’ont En lire plus

Henri Delacroix. Le développement des états mystiques chez sainte Thérèse. 1905-1908.

Henri Delacroix. Le développement des états mystiques chez sainte Thérèse. Extrait du « Bulletin de la société française de philosophie », (Paris), 6° année, n° 1, Janvier 1905, pp. 61-80. Texte repris et modifié dans l’ouvrage paru en  1908 et formant le Chapitre III des Études d’histoire et de psychologie du mysticisme : les grands mystiques chrétiens. Paris, Félix Alcan,   Henri Delacroix 1873-1937). Philosophe et psychologue. Il est l’élève de Henri Bergson au Lycée Henri IV à Paris. Agrège de philosophie il soutient une thèse de doctorat intitulée Essai sur le mysticisme spéculatif en Allemagne au XIVe siècle en 1900. Il enseigne au lycée de Pau (1899-1901) puis est maître de conférences à l’université de Montpellier (1901-1902), de Caen. Il est nommé ensuite En lire plus

Henry Meige. La procession dansante d’Echternach. Extrait de la « Nouvelle iconographie de la Salpêtrière », (Paris), Tome XVII, 1904, pp. 248-264, et pp. 322- 336.

Henry Meige. La procession dansante d’Echternach. Extrait de la « Nouvelle iconographie de la Salpêtrière », (Paris), Tome XVII, 1904, pp. 248-264, et pp. 322- 336.   Henry Meige (1866-1940).  Élève de Jean-Martin Charcot à la Salpêtrière, il fut un des derniers internes. Ses talents de dessinateur le font être titulaire de la chaire d’anatomie artistique de l’École des beaux-arts de Pais en 1920, tout comme le fut Paul Richer, avec qui il a partagé plusieurs publications. Quelques publications e collaboration avec Jean-Martin Charcot : — Étude sur certains névropathes voyageurs. Paris, 1893. — Leçons cliniques sur les maladies mentales et nerveuses : (Salpêtrière, 1887-1894), 1895; (par Jules Séglas, colligées et publiées par Henry — Meige).Les tics et leur traitement. Paris, 1902 (avec Eugène Feindel) — En lire plus