Articles du mot-clé : hallucination

Georges Genil-Perrin. L’altruisme morbide. Extrait de « L’année psychologique », (Paris), volume 17, 1910, pp. 233-250.

Georges Genil-Perrin. L’altruisme morbide. Extrait de « L’année psychologique », (Paris), volume 17, 1910, pp. 233-250.   Texte princeps dans lequel l’auteur propose pour l première fois le concept d’altruisme morbide. Georges-Paul-Henri Genil-Perrin (1882-1964). Médecin aliéniste bien connu pour avoir sonner la glas des théories de la dégénérescence avec sa thèse de médecine soutenue à Paris en 1913 : Histoire des origines et de l’évolution de l’idée de dégénérescence en médecine mentale. Nous signalerons quelques unes de ses publications les plus importantes : — (avec Charles Vallon). La psychiatrie médico-médicale dans l’œuvre de Zacchias  (1584-1659). Article paru dans la « Revue de psychiatrie et de psychologie expérimentale », (Paris), 8e série, 16e année, tome XVI, 1912, pp. 46-82, 90-106. [en ligne sur notre site] — Histoire des En lire plus

Georges Surbled. Le diable et les sorciers. in « La Science catholique – Revue des sciences sacrées et profanes », 12eannée, n°8, n°15 juillet, 1898, pp. 673-685, et 12eannée, n°9, n°15 août, pp. 794-804.

Georges Surbled. Le diable et les sorciers. in « La Science catholique – Revue des sciences sacrées et profanes », 12eannée, n°8, n°15 juillet, 1898, pp. 673-685, et 12eannée, n°9, n°15 août, pp. 794-804.   Georges Surbled (1855-1913). Médecin polygraphe défenseur du spiritualisme traditionnel, il participe à des nombreuses revue, en particulier dans La Revue du Monde Invisible fondée et dirigée par Elie Méric, qui parut de 1898 à 1908, soit 10 volumes et La Science catholique, revue des questions sacrées et profanes… dirigée par J.-B. Jauget et dirigée par l’abbé Biguet de 1886 à 1910. Quelques unes de ses publication : — Le Rêve. Étude de psycho-physiologie. Partie 1. Extrait de le revue « La Science catholique », (Paris), 9e année, n°6, 15 mai 1895, pp..481-491. [en ligne En lire plus

Henri Ey. Théorie de l’identité du rêve et de la pensée délirante. Extrait du « Journal de psychologie normale et pathologique », (Paris), 40eannée, n°3, juillet-septembre 1947, pp. 347-368.

Henri Ey. Théorie de l’identité du rêve et de la pensée délirante. Extrait du « Journal de psychologie normale et pathologique », (Paris), 40eannée, n°3, juillet-septembre 1947, pp. 347-368.   Henri Marie Jean Louis Ey (1900-1977). Psychiatre et neurologue, fur médecin-chef de l’hôpital psychiatrique de Bonneval (Eure-et-Loir). Élève d’Henri Claude et collaborateur d’Eugène Minkiwski, il devient avec ce dernier co-fondateur de l’Évolution psychiatrique. Esprit éclectique et érudit il orgnise les Colloques de Bonneval où il  réuni autour des thèmes de la folie, des psychiatres, des médecins, des philosophes… Il théorisera les idées de John Hughlings Jakson en les appliquant à la psychiatre et plus particulièrement à la schizophrénie. Quelques publications : — Hallucinations et Délire, Alcan 1934. réédité, éd. L’Harmattan, 2000. — En lire plus