Articles du mot-clé : Grèce

Saintyves Pierre [Nourry Emile] [1870-1935]. La thérapeutique sacerdotale : les songes, l’incubation. Extrait de « Les origines de la médecine. Empirisme ou magie ? » Paris, Emile Nourry, s.d., [1920], pp. 60-77.

Pierre Saintyves. La thérapeutique sacerdotale : les songes, l’incubation. Extrait de « Les origines de la médecine. Empirisme ou magie ? » Paris, Emile Nourry, s.d., [1920], pp. 60-77. Chapitre III. La thérapeutique sacerdotale : les songes, l’incubation. Pierre Saintyves [de son vrai nom Émile Nourry] (1870-1935). Libraire et éditeur, érudit et curieux, il fut aussi un précurseur des études folkloriques. Il fut président de la Société du folklore français et directeur de la Revue du folklore français et de la Revue anthropologique, ainsi que maître de conférences à l’École d’anthropologie de Paris. Auteur de nombreux ouvrages et publications dalles revues, nous avons relevé quelques titres : — Les saints successeurs des dieux. I. L’origine du culte des saints II. Les sources des légendes hagiographiques. III. La mythologie En lire plus

Auguste Gauthier. Recherches historiques sur l’exercice de la médecine dans les temples, chez les peuples de l’antiquité. Paris, J.-B. Baillière, 1844. 1vol. in-12, X, 264 p. [Texte intégral] 

Auguste Gauthier. Recherches historiques sur l’exercice de la médecine dans les temples, chez les peuples de l’antiquité. Paris, J.-B. Baillière, 1844. 1vol. in-12, X, 264 p. [Texte intégral]    Louis Philibert Auguste Gauthier (1792-1851). Médecin de l’hôpital de l’Antiquaille à Lyon. Syphiligraphe  il employa avec succès dès 1841, l’iodure de potassium dans les formes « turbeculo-ulcéreuses » de la syphilis. Membre du conseil de salubrité. Historien de la médecine antique. Quelques publications : — Dissertation sur les Fièvres intermittentes, 1819 — Médecine pratique de J. Val. de Hildenbrand, 1824 — Histoire de la médecine vétérinaire dans l’antiquité, 1835.— De l’Influence que la médecine a exercée sur la civilisation et les progrès des sciences. Discours de réception prononcé dans la séance publique de l’Académie des En lire plus

René Allendy. Conceptions antiques et populaires du rêve.] in « Le rêve et la psychanalyse (René Laforgue (Ed.) », (Paris), 1926, pp. 1- 17.

René Allendy. Conceptions antiques et populaires du rêve.] in « Le rêve et la psychanalyse (René Laforgue (Ed.) », (Paris), 1926, pp. 1- 17. L’article constitue le chapitre premier de la partie historique. René-Félix Allendy (1882-1942.). Médecin et homéopathe, il s’intéressa à la psychanalyse dès 1920 et devint psychanalyste après avoir fait son analyse avec René Laforgue. Un des douze fondateurs, à l’initiative René Laforgue et Marie Bonaparte, de la Société psychanalytique de Paris en 1926. Il aura comme patient, entre autres, Antonin Artaud et Anaïs Nin. Sa thèse de médecine, L’alchimie et la médecine, dénote son intérêt précoce et jamais démenti pour l’occultisme. Nous retiendrons son rapprochement des théories surréaliste et l’ouvrage qu’il écrivit Capitalisme et sexualité, qui semble aujourd’hui de toute actualité. En lire plus