Articles du mot-clé : fou littéraire

Alexis Vincent Charles
Berbiguier de Terre-Neuve du Thym. Les Farfadets. LES PLANCHES. 1821.

Alexis Vincent Charles 
Berbiguier de Terre-Neuve du Thym. Les Farfadets, ou tous les démons ne sont pas de l’autre monde. Orné de huit superbes dessins lithographiés. Paris, Chez l’Auteur et P. Gueffier, 1821. 3 vol. in-8°, Alexis Vincent Charles
Berbiguier de Terre-Neuve du Thym (1764-1851). Exclusivement auteur de cet copieuse autobiographie, divisée en 3 volumes, comprenant en  tout 274 chapitres, dans laquelle il relate sa lutte incessante contre les démons qu’il nomment farfadets, il sera « soigné » quelque temps par Philippe Pinel à La Salpêtrière. Il a été redécouvert d’abord par Rayond Queneau, puis par André Blavier, qui le considèrent tous deux comme l’archétype du Fou littéraire. Pour notre par nous renvoyons à l’article de Henri Legrand du Saulle  [1830-1886]. Le délire de persécution. Paris, Henri En lire plus

Tcherpakoff. Avant-propos. Extrait de « Les fous littéraires : rectification et additions à l’Essai bibliographique sur la littérature excentrique, les illuminés, visionnaires, etc. de Philomestre Junior », (Moscou), 1883, pp. 5-14.

Tcherpakoff. Avant-propos. Extrait de « Les fous littéraires : rectification et additions à l’Essai bibliographique sur la littérature excentrique, les illuminés, visionnaires, etc. de Philomestre Junior », (Moscou), 1883, pp. 5-14.   Tcherpakof [pseudonyme de Auguste Ladrague]. Bibliothécaire français,grand  professionnel, travaillant à Saint-Pétersbourg.  . Jusqu’à présent nous ne possédons que très peu d’informations sur cet homme. Né « à la fin de l’empire, au centre de la Champagne », il vint à Moscou après 1812 ; il était étroitement lié à des Français « moscovites », y compris le Chevalier François-Joseph d’Ysarn de Villefort. Ladrague travaillait dans la librairie Gautier quand il entra au service des Ouvaroff., dont il connut à Porétchyé deux générations. Lui-même collectionnait les livres et nous avons trouvé son ex-libris sous celui d’Ouvaroff. [p. 5] En lire plus

Emmanuel Régis. Les aliénés peints par eux-mêmes. Partie 5. Article paru dans la revue « L’Encéphale », (Paris), première série, 1886 en 5 partie distinctes (voir ci-dessous) (pp. 642-655).

Emmanuel Régis. Les aliénés peints par eux-mêmes. Partie 5. Article paru dans la revue « L’Encéphale », (Paris), première série, 1886 en 5 partie distinctes (voir ci-dessous) (pp. 642-655). Article en 5 parties toutes en ligne sur note site. Emmanuel Régis (1855-1918). Bien connu pour son célèbre Manuel de psychiatrie qui connut six éditions sous deux titres différents : Manuel pratique de médecine mentale (1885 et 1892) – Précis de psychiatrie (1906, 1909, 1914, 1923). – Très sensible aux idées freudienne il publie un ouvrage commun avec Angelo Hesnard, La Psychanalyse des névroses et des psychoses en 1914. – Il est l’auteur de nombreux ouvrages et de plusieurs dizaines d’articles. Nous avons, parmi ceux-ci, mis en ligne sur note site; La dromomanie de Jean-Jacques Rousseau. Paris, Société d’imprimerie En lire plus