Articles du mot-clé : extase

J. Bouillaud. EXTASE — Extrait de « Encyclographie des sciences médicales. Répertoire général de ces sciences au XIXE siècle » – Tome 13 – EXE-FUR », (London), 1837, pp.14-16.

J. Bouillaud. EXTASE — Extrait de « Encyclographie des sciences médicales. Répertoire général de ces sciences au XIXE siècle » – Tome 13 – EXE-FUR », (London), 1837, pp.14-16.   Pour faire suite à l’article de Calmeil : EXTASE. Extrait de « Encyclographie des sciences médicales. Répertoire général de ces sciences au XIXe siècle », (London), tome 13 – EXE-FUR, 1837, pp. 12-14. [en ligne sur notre site] Jean-Baptise Bouillaud (1796-1881). Médecin bien connu pour avoir identifié le rhumatisme articulaire aigu en lien avec les troubles cardiaques. Il fur aussi le premier à localiser le centre du langage dans les lobes frontaux du cerveau. Parmi ses nombreuses publications nous avons retenu : — Recherches cliniques propres à démontrer que la perte de la parole correspond à En lire plus

A. Hermant. Les Aisssaoua. Extrait du « Monde illustré – Journal hebdomadaire », (Paris), 14e année, n°549, 19 octobre 1867, pp. 241-242.

A. Hermant. Les Aisssaoua. Extrait du « Monde illustré – Journal hebdomadaire », (Paris), 14e année, n°549, 19 octobre 1867, pp. 241-242.   Alphonse Hermant (1827-1870). Journaliste. [p. 241, colonne centrale] LES AISSAOUA   On parle beaucoup, en ce moment, d’un nouveau spectacle importé récemment d’Afrique à Paris, et qui a choisi, pour local de ses séances, les arènes athlétiques de la rue Le Peletier. Les Aïssaoua forment une secte religieuse très-répandue en Afrique et surtout en Algérie. Leur but, nous ne le connaissons pas; leur fondation remonte, disent les uns, à Aïssa, l’esclave favori du prophète, d’autres prétendent que leur confrérie a été fondée par Aïssa, savant et pieux marabout du seizième siècle. Quoiqu’il en soit, les Aïssaoua soutiennent que leur En lire plus

Idoux. La Secte des Aïssaoua. — Son fondateur. — Ses rites, — L’initiation. — Ses affiliés et sa propagande en Algérie. Extrait des « Mémoires de la Société bourguignonne de géographie et d’histoire », (Dijon), Tome XIV, 1898, pp. 161-192.

M. Idoux. La Secte des Aïssaoua. — Son fondateur. — Ses rites, — L’initiation. — Ses affiliés et sa propagande en Algérie. Extrait des « Mémoires de la Société bourguignonne de géographie et d’histoire », (Dijon), Tome XIV, 1898, pp. 161-192.   Nous n’avons trouvé aucun renseignement bio-bibliographique sur M. Idoux Les [p.] renvoient aux numéros de la pagination originale de l’ouvrage. – Par commodité nous avons renvoyé les notes originales de bas de page en fin d’article. – Les images ont été rajoutées par nos soins. — Nouvelle transcription de l’article original établie sur un exemplaire de collection privée sous © histoiredelafolie.fr [p. 163] LA SECTE DES AISSAOUA (1) SON FONDATEUR – SES RITES — L’INITIATION — SES AFFILIÉS ET SA PROPAGANDE EN En lire plus