Articles du mot-clé : exorcisme

Les Possédées de Morzine en Savoie. Extrait de la « Revue de thérapeutique médico-chirurgicale », (Paris), 1864, pp. 446-448.

Les Possédées de Morzine en Savoie. Extrait de la « Revue de thérapeutique médico-chirurgicale », (Paris), 1864, pp. 446-448. Un des très nombreux résumés de l’affaire de Morzine. [p. 446, colonne 1] Les Possédées de Morzine en Savoie (1). Depuis 1857, il s’est établi à Morzine, en Savoie, une espèce d’épidémie morale des plus extraordinaires, qui fait croire aux bonnes gens du pays que les personnes qui en sont atteintes sont possédées du démon. La maladie a débuté chez deux petites filles très-pieuses, qui furent bientôt prises de véritables crises convulsives, accompagnées de phénomènes très-singuliers, inexplicables, qui gagnèrent de proche en proche, de façon à s’emparer d’un grand nombre d’enfants, de jeunes filles et de femmes. Ces enfants, pendant leurs crises, [p. En lire plus

Edme François Mallet. Énergumène. Extrait de « l’Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers… par Diderot et D’Alembert », (Paris), Tome sept, 1757, pp. 315,

Edme François Malle . Énergumène. Extrait de « l’Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers… par Diderot et D’Alembert », (Paris), Tome sept, 1757, pp. 315, Edme-François Mallet (1713-1755). Abbé, théologien et encyclopédiste français. [p. 615, colnne 1] ENERGUMÈNE, subst. m. terme usité parmi les Théologiens & les Scholastiques, pour signifier  une personne possédée du démon, ou tourmentée par le malin esprit. Voyez Démon. Papias prétend que les énergumènes sont ceux qui contrefont les actions du diable, & qui opèrent des choses surprenantes qu’on croit surnaturelles. Il ne paroît pas fort persuadé de leur existence ; mais l’Église l’admet, puisqu’elle les exorcise. Le concile d’Orange les exclut de la prêtrise, ou les prive des fonctions de cet ordre, quand la possession En lire plus

Léon Marchant. Histoire d’une démonomanie. Extrait du « Journal médical de la Gironde », (Bordeaux), tome I, 1824, pp. 145-151.

Léon Marchant. Histoire d’une démonomanie. Extrait du « Journal médical de la Gironde », (Bordeaux), tome I, 1824, pp. 145-151.   Léon Marchant (1793-1863). Médecin à l’origine de très nombreuses publications. Quelques unes retenue : — Étude sur les maladies épidémiques, lectures faites à l’Académie impériale des sciences, belles-lettres et arts de Bordeaux, avec une réponse aux Quelques réflexions sur le mémoire de l’angine épidémique. 2nde éd. corrigée et augmentée. Paris : J.-B. Baillière et fils , 1861. — Esquisse historique d’une épidémie de fièvres intermittentes qui a régné à Cubzac (Gironde) en 1842-43, suivie d’appendice ou relevé chronologique des épidémies qui ont sévi à Bordeaux durant plusieurs siècles, Extrait du « Recueil des actes de l’Académie royale de Bordeaux ». Bordeaux : impr. de H. Faye , 1844.De — Bagnères En lire plus