Articles du mot-clé : épistémologie

Laurent Sueur. La fragile limite entre le normal et l’anormal : lorsque les psychiatres français essayaient, au XIXe siècle, de reconnaître la folie. Extrait de la « Revue historique », (Paris), 591, juillet-septembre 1994, pp. 31-51.

Laurent Sueur. La fragile limite entre le normal et l’anormal : lorsque les psychiatres français essayaient, au XIXe siècle, de reconnaître la folie. Extrait de la « Revue historique », (Paris), 591, juillet-septembre 1994, pp. 31-51.   Laurent Sueur. Docteur en histoire. Le traitement de l’aliénation mentale, en France, de la fin du 18ème siècle au début des années 60 du 19ème siècle. Thèse de doctorat en histoire soutenue en 1996 à Paris 7. Sous la direction Michelle Perrot. Quelques publications : — La place de la religion catholique dans les asiles d’aliénés au XIXe siècle. Revue historique, Paris, n° 585, 1993/1. — Les classifications des maladies mentales en France dans la première moitié du XIXe siècle. Revue historique, Paris, n° 586, 1993/2. En lire plus

François Boissier de Sauvages. Anhelationes spasmodicæ. Extrait de la « Nosologie méthodique, ou distribution des maladies en classes, en genres et en espèces… », (Paris), tome quatrième, pp. 163-273.

François Boissier de Sauvages. Anhelationes spasmodicæ. Extrait de la « Nosologie méthodique, ou distribution des maladies en classes, en genres et en espèces… », (Paris), tome quatrième, 1772, pp. 163-273.   Le cochemar se trouve Dans la Classe cinquième, ordre Premier de la classification. François Boissier de Sauvages de Lacroix (1706-1767). Médecin et botaniste. Il reste comme le fondateur de la nosologie, qui est elle-même la base de la classification des maladies mentales. Parmi les 2400 maladies qu’il ordonne en classes, dores, genres et espèces, apparaissent les maladies psychiatriques dans la huitième classe. La Nosologie Méthodique a été notamment utilisé par Philippe Pinel dans sa Nosographie philosophique. Quelques publications : — Dissertations sur les medicamens qui affectent certaines parties du corps humain En lire plus

Auguste Gauthier. De l’Influence que la médecine a exercée sur la civilisation et les progrès des sciences. Discours de réception prononcé dans la séance publique de l’Académie des sciences… de Lyon, du 5 mai 1835. Lyon, impr. de G. Bossary, 1835.

Auguste Gauthier. De l’Influence que la médecine a exercée sur la civilisation et les progrès des sciences. Discours de réception prononcé dans la séance publique de l’Académie des sciences… de Lyon, du 5 mai 1835. Lyon, impr. de G. Bossary, 1835. 1 vol. in-8°, 16 p.   Louis Philibert Auguste  Gauthier (1792-1851). Médecin de l’hôpital de l’Antiquaille à Lyon. Syphiligraphe de valeur, il employa avec succès dès 1841, l’iodure de potassium dans les formes « turbeculo-ulcéreuses » de la syphilis. Membre du conseil de salubrité. Historien de la médecine antique. Quelques publication : — Recherches historiques sur l’exercice de la médecine dans les temples, chez les peuples de l’antiquité, 1844Recherches historiques sur l’exercice de la médecine dans les temples, chez les peuples de l’antiquité, 1844. En lire plus