Articles du mot-clé : épistémologie

Charles Féré. Note sur les hallucinations autoscopiques ou spéculaires et sur les hallucinations altruistes. Extrait des « Comptes rendus hebdomadaires des séances et mémoires de de société de biologie », (Paris), 43e de la collection, 1891, pp. 451-453.

Charles Féré. Note sur les hallucinations autoscopiques ou spéculaires et sur les hallucinations altruistes. Extrait des « Comptes rendus hebdomadaires des séances et mémoires de de société de biologie », (Paris), 43e de la collection, 1891, pp. 451-453.   Dans cet article princeps Charles Féré propose le terme d’hallucinations autoscopiques ou spéculaires, pour remplacé celui de déteuroscopie proposé par Brierre de Boismont quelques années plus tôt. Il reviendra en 1893 sur cette question avec une observation parue dans Le Journal de médecine Belge.  Charles-Samson Féré  (1852-1907). Médecin Aliéniste infatigable chercheur, élève de Charcot dont il fut le secrétaire particulier et le préparateur, médecin chef des aliénés de Bicêtre. Ses intérêts furent ecclectiques comme le montre la courte bibliographie ci-dessous : — Note sur un cas de En lire plus

Alfred Binet. L’hallucination. I. Recherches théoriques. Extrait de la « Revue philosophique de la France et de l’Étranger », (Paris), neuvième année, tome XVII, janvier à juin 1884, pp. 377-412.

Alfred Binet. L’hallucination. I. Recherches théoriques. Extrait de la « Revue philosophique de la France et de l’Étranger », (Paris), neuvième année, tome XVII, janvier à juin 1884, pp. 377-412.   Article en deux parties, suivant en cela la publication originale. La suite : L’hallucination. 2. Recherches expérimentales. Extrait de la « Revue philosophique de la France et de l’Étranger », (Paris), neuvième année, tome XVII, janvier à juin 1884, pp. 473-502. Alfred Binet (1857-1911)  (avec Theodore Simon) sont plus connus pour leurs travaux sur la mesure du développement de l’intelligence chez les enfants, et leur collaboration régulière depuis 1899. Collaboration, qui donna lieu en 1905, dans L’Année psychologie, créée par Binet,  de ce qui va fonder toutes les études sur la mesure En lire plus

Georges Genil-Perrin. L’altruisme morbide. Extrait de « L’année psychologique », (Paris), volume 17, 1910, pp. 233-250.

Georges Genil-Perrin. L’altruisme morbide. Extrait de « L’année psychologique », (Paris), volume 17, 1910, pp. 233-250.   Texte princeps dans lequel l’auteur propose pour l première fois le concept d’altruisme morbide. Georges-Paul-Henri Genil-Perrin (1882-1964). Médecin aliéniste bien connu pour avoir sonner la glas des théories de la dégénérescence avec sa thèse de médecine soutenue à Paris en 1913 : Histoire des origines et de l’évolution de l’idée de dégénérescence en médecine mentale. Nous signalerons quelques unes de ses publications les plus importantes : — (avec Charles Vallon). La psychiatrie médico-médicale dans l’œuvre de Zacchias  (1584-1659). Article paru dans la « Revue de psychiatrie et de psychologie expérimentale », (Paris), 8e série, 16e année, tome XVI, 1912, pp. 46-82, 90-106. [en ligne sur notre site] — Histoire des En lire plus