Articles du mot-clé : épilepsie

Henri Mabille. Hallucinations religieuses et délire religieux transitoire avec épilepsie. Extrait des « Annales médico-psychologiques », (Paris), huitième série, tome neuvième, cinquante septième année, 1899, pp. 76-81.

Henri Mabille. Hallucinations religieuses et délire religieux transitoire avec épilepsie. Extrait des « Annales médico-psychologiques », (Paris), huitième série, tome neuvième, cinquante septième année, 1899, pp. 76-81.   Henri Mabille. Médecin aliéniste, directeur et médecin en chef de l’aile des aliénés de Lafond (La Rochelle) depuis 1881. De 1896 à 1900, le docteur il entreprit avec l’architecte Brunel la mise en oeuvre d’un plan d’ensemble de réorganisation des bâtiments.   [p. 76] HALLUCINATIONS RELIGIEUSES DÉLIRE RELIGIEUX TRANSITOIRE DANS L’ÉPILEPSIE Par le Dr H. Mabille Directeur médecin de l’asile de Lafond (Charente-Inférieure). Le plus grand nombre des auteurs a signalé les rapports du délire religieux avec l’épilepsie et l’hystérie. La preuve, dit Morel, est que ce genre de délire est souvent éphémère et qu’une observation En lire plus

Nicolas Vaschide  et Henri Piéron. De la valeur séméiologique du rêve. Article parut dans la « Revue Scientifique (Revue rose), (Paris), quatrième série, tome XV, 38e année, 1er semestre, 1er janvier au 30 juin 1901, 30 mars, pp. 385-398 et 6 avril, pp. 427-429.

Nicolas Vaschide  et Henri Piéron. De la valeur séméiologique du rêve. Article parut dans la « Revue Scientifique (Revue rose), (Paris), quatrième série, tome XV, 38e année, 1er semestre, 1er janvier au 30 juin 1901, 30 mars, pp. 385-398 et 6 avril, pp. 427-429.   Les travaux de Nicolass Vaschide et Henri Piéron sont si importants et si nombreux, en particulier sur le sommeil, les songes et les rêves, que nus avons crée une rubrique bio-bibliographique spécifique en ligne sur notre site : [p. 385 – colonne 1] De la valeur séméiologique du rêve. 1 Hippocrate (1) a donné à la valeur séméiologique du rêve une place telle qu’elle ne lui a plus jamais été attribuée depuis et ne le sera En lire plus

Joseph Capgras et Rogues de Fursac. Un cas de folie intermittente, myoclonie et délire de possession préminotoires des accès. Extrait du « Bulletin de la société clinique de médecine mentale », (Paris), II, 1909, pp. 246-251.

Joseph Capgras et Rogues de Fursac. Un cas de folie intermittente, myoclonie et délire de possession préminotoires des accès. Extrait du « Bulletin de la société clinique de médecine mentale », (Paris), II, 1909, pp. 246-251.   Joseph Capgras (1873-1950). Il fut l’élève de Paul Sérieux (1864-1947), qui lui inspira sa thèse de doctorat « Essai de réduction de la mélancolie en une psychose d’involution présénile » (1900). Il arriva à la conclusion que cette affection mentale était un syndrome, qui, à l’âge avancé, n’était que le reflet mental des processus d’involution sénile liés à des modifications organiques. Il devint un collaborateur très proche de son maître et il écrivirent de très nombreux articles en commun en particulier sur le délire d’interprétation et En lire plus