Articles du mot-clé : écho de la pensée

Maxime Laignel-Lavastine et Cambessadès. Ménage délirant halluciné chronique. Article paru dans « l’Encéphale », (Paris), deuxième semestre, 1913, pp. 479-486.

Maxime Laignel-Lavastine et Cambessadès. Ménage délirant halluciné chronique. Article paru dans « l’Encéphale », (Paris), deuxième semestre, 1913, pp. 479-486. Maxime-Paul-Marie Laignel-Lavastine [1875-1953]. Élève de Joseph Babinski. il s’intéresse à la neurologie, la criminologie et la psychiatrie. Internat de Paris en 1898, Médecin des Hôpitaux en 1907, agrégé en 1910. Enseignant l’histoire de la médecine, c’est très tôt qu’il s’intéressera à la psychiatrie, mais c’est seulement en 1939, en prenant la succession de Henri Claude à Sainte Anne et en occupant la chaire de Clinique des maladies mentales qui se consacra à cette discipline. Organiciste convaincu, il prendra étonnement part à la défense de la psychanalyse comme nous le constatons ici. Parmi ses très nombreux élèves on peur retenir les psychanalystes Maurice Bouvet En lire plus

Louis Livet. Délire post-onirique de possession chez un arabe. Article paru dans la revue « L’Encéphale », (Paris), neuvième année, premier semestre, 1914, pp. 32-45.

Louis Livet. Délire post-onirique de possession chez un arabe. Article paru dans la revue « L’Encéphale », (Paris), neuvième année, premier semestre, 1914, pp. 32-45. Louis Livet. Nous n’avons trouvé aucun élément biographique sur ce médecin qui exerça en Algérie. Nous avons trouvé ces deux publication : — Les aliénés algériens et leur hospitalisation. Alger, F. Montégut et A. Deguili, 1911. 1 vol. in-8°, 97 p. — Epilepsie et Troubles Vaso-moteurs localisés, consécutifs à une fièvre puerpérale. Bulletin de la Société clinique de médecine mentale, juin 1914. [p. 32] DÉLIRE POST-ONIRIQUE DE POSSESSION CHEZ UN ARABE par Le Dr Louis LIVET Interne des asiles de la Seine. Si la rencontre de la psychiatrie et de l’ethnographie peut donner, comme l’a prétendu Cazanove, les plus En lire plus