Articles du mot-clé : dictionnaire

Edme-François Mallet et Aumont. Extase. Extrait de « l’Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers… par Diderot et D’Alembert », (Paris), Tome 6, 1751, pp. 324-32

Edme-François Mallet et Aumont. Extase. Extrait de « l’Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers… par Diderot et D’Alembert », (Paris), Tome 6, 1751, pp. 324-325.   Edme-François Mallet (1713-1755). Abbé, théologien et encyclopédiste français. Arnulphe Aumont (1721-1800). Médecin français. [p. 324] EXTASE, s. f. (Théolog.) ravissement de l’esprit hors de son assiete naturelle, ou situation dans laquelle un homme est transporté hors de lui-même, de maniere que les fonctions de ses sens sont suspendus. Le ravissement de S. Paul jusqu’au troisieme ciel, étoit ce que nous appellons extase. L’histoire ecclésiastique fait foi que plusieurs saints ont été ravis en extase pendant des journées entieres. C’est un état réel, trop bien attesté pour qu’on puisse douter de son En lire plus

P. Jolly. Cauchemar. Extrait du « Dictionnaire de médecine et de chirurgie pratique – Andral », (Paris), tome cinquième, 1830, pp. 105-108.

P. Jolly. Cauchemar. Extrait du « Dictionnaire de médecine et de chirurgie pratique – Andral », (Paris), tome cinquième, 1830, pp. 105-108.   Paul Jolly (1790-1879). Médecin membre de l’Académie de médecine de Paris. Il est à l’origine de nombreuse publication et étude sur l’hygiène, le tabac et l’absinthe. Quelques publication : — Essai sur la statistique et la topographie médicale de la ville de Châlons-sur-Marne, Boniez-Lambert, 1820, 84 p. — De l’état sanitaire et des moyens d’assainissement des Landes de Bordeaux,[rapport fait au Conseil de salubrité institué près la compagnie d’exploitation et de colonisation de cette partie de la France], Pillet Aîné, 1834, 39 p. — De l’Imitation considérée dans ses rapports avec la philosophie, la morale et la médecine, J.-B. Baillière En lire plus

Arnulphe Aumont. Délire. Extrait de « l’Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers… par Diderot et D’Alembert », (Paris), Tome 4, 1751, pp. 785-788.

Arnulphe Aumont. Délire. Extrait de « l’Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers… par Diderot et D’Alembert », (Paris), Tome 4, 1751, pp. 785-788.   Arnulphe d’Aumont (1721-1800). Médecin français et collaborateur de l’Encyclopédie. On se rappelle de cet auteur avec cette publication : — Mémoire sur une nouvelle manière d’administrer le mercure dans les maladies vénériennes et autres. 1762. DÉLIRE, s. m. (Medecine.) est un genre de lésion des fonctions animales. L’étymologie la plus vraissemblable de ce nom vient, selon plusieurs auteurs, du mot lira, qui signifie un fossé en ligne droite que l’on fait dans les champs, qui sert à diriger les sillons ; ainsi d’aberrare de lirâ, s’écarter du principal sillon, a été fait le En lire plus